Journée d'actions et de mobilisation infirmière le 7 mars


snies.pngDans la continuité des mobilisations infirmières des 8 novembre 2016 et 24 janvier 2017, les organisations associatives et syndicales AEEIBO, ANFIIDE, ANPDE, CEEIADE, Convergence infirmière, CNI, FNI, SNIA, SNICS-FSU, SNIES-UNSA, SNIIL, SNPI CFE-CGC, SNIPUERLIB, UNAIBODE, UNEF, UNIDEL appellent les étudiants en soins infirmiers, les infirmiers, les infirmiers spécialisés (infirmiers anesthésistes, infirmiers de blocs opératoires, infirmières puéricultrices) et les infirmiers cadres de santé à se mobiliser en nombre le 7 mars 2017 à Paris. Rendez-vous est donné pour se rassembler dès 12h30, place Denfert Rochereau à Paris et converger ensuite vers le ministère des affaires sociales et de la santé puis vers l’Assemblée Nationale.

Les organisations syndicales et associatives infirmières précisent que des actions auront également lieu en région.

Lire la suite...

Un syndicat dans l'UNSA ; le SNEP (Syndicat national de l'enseignement privé)


snep.jpgAgent public, salarié(e) d’un établissement d’enseignement privé sous/hors contrat ?

L’UNSA est là pour vous informer, vous conseiller voire organiser votre défense.

Informer - conseiller - organiser la défense les salarié(e)s des établissements privés sous contrat avec l’État.

Snep UNSA - Syndicat des agents publics et salarié(e)s. Qu’apportons nous de plus dans le paysage syndical ?

Nous ne sommes pas une organisation politique, mais une organisation syndicale ouverte à toutes les personnes partageant nos valeurs et notre approche du syndicalisme.

Nous apportons une information à tous les agents et salarié(e)s syndiqués ou non syndiqués, en utilisant au mieux tous les moyens à notre disposition : moyens informatiques, papiers, ou dans le cadre de visites, pour que le plus grand nombre en bénéficie (pourquoi l’information serait-elle réservée à un petit groupe siégeant dans différentes instances ?)

Nous défendons tous nos collègues (notamment celles et ceux se trouvant dans une certaine précarité d’emploi) en essayant de trouver des solutions à leurs problèmes. Pour aboutir, nous exploitons au mieux les textes administratifs disponibles, pas toujours appliqués, et, éventuellement, nous créons le rapport de force nécessaire, ou nous saisissons les tribunaux administratifs.

Nous sommes très attachés à notre indépendance vis à vis de l’autorité administrative, des employeurs des personnels non-enseignants (Ogec) et des représentants des cultes.

Lire la suite...

Référendum d’entreprise : le décret est paru


cles_du_social.jpgRéférendum d’entreprise : le décret qui précise les modalités de consultation des salariés est paru le 20 décembre 2016.

La loi Travail a généralisé le principe des accords majoritaires à 50 % des suffrages exprimés des organisations représentatives. C’est une avancée certaine en faveur de la démocratie sociale. Mais pour éviter des blocages elle donne aussi la possibilité aux organisations signataires qui seraient minoritaires ayant obtenu 30 % minimum des suffrages de demander l’organisation d’un référendum auprès des salariés concernés par l’accord.

En supprimant le droit d’opposition, on passe ainsi d’une vision négative de la négociation à des modalités positives qui donnent la parole aux salariés eux-mêmes quand les signataires minoritaires et seulement eux le jugent nécessaire.

Restait à préciser les modalités d’organisation de la consultation des salariés. C’est aujourd’hui chose faite…

Lire ici l’article paru sur clesdusocial.com

190 millions d'Euros de dettes pour le port de Marseille


decider_et_entreprendre.pngLa Cour des Comptes vient de rendre un rapport mitigé (et inquiétant) sur l’avenir du port de Marseille, premier port français et sixième port européen, dont le trafic est en baisse constante depuis 2011. Le port a aujourd’hui 190 millions € de dettes.

La situation financière du Grand port maritime de Marseille (GPMM) s’est fortement dégradée jusqu’en 2014.

Depuis 2009, le chiffre d’affaires du GPMM a reculé d’environ 17 % et sa structure a profondément évolué avec la quasi-disparition des recettes d’outillages suite à la réforme portuaire. Cette baisse drastique, conjuguée à l’érosion de la rente pétrolière, n’a pas été compensée par les recettes domaniales, dont la progression est restée modérée, ni par les droits de port, en raison de la stagnation des trafics et du poids des remises commerciales. Le GPMM doit chercher à accroître ses ressources, notamment en diversifiant ses droits de port, en restaurant la contribution de sa politique tarifaire et en valorisant au mieux son domaine.

Lire ici l’intégralité de l’article paru sur le site entreprise.news

Les collaborateurs parlementaires veulent un véritable statut


unsa_uscp.jpg

Dans une tribune publiée ce mercredi dans Le Monde, les syndicats des collaborateurs parlementaires dénoncent l’absence de statut, posant le problème “majeur du respect du droit du travail et du dialogue social”.

Pour nous, représentants syndicaux d’attachés parlementaires, l’affaire Fillon jette un discrédit sur notre fonction. Ce ne sont pas les élus qui ralentissent la promotion de notre statut, c’est l’institution.

“Les 3000 collaborateurs parlementaires de l’Assemblée nationale et du Sénat ne disposent d’aucun statut et sont pourtant indispensables au bon fonctionnement de la démocratie”. “Chaque fin de législature et chaque remaniement gouvernemental entraînent un plan social qui ne dit pas son nom”. “L’actualité a montré que le système actuel a vécu et que les ajustements ou l’autorégulation n’empêcheront rien”. “Citoyens, journalistes, parlementaires, collaborateurs, interpellez les questeurs et les présidents de l’Assemblée nationale et du Sénat, pour leur demander de prendre leurs responsabilités”.

La tribune est co-signée par Florence Faye (UNSA USCP), Thierry Besnier (SNCP-FO), Emmanuel Larsonneur et Camille Naget (CGT), Déborah Assor (CFE-CGC), Gonzague de Chantérac (CFTC).

Lire ici la tribune parue sur lemonde.fr

Des propositions ministérielles pour les IADE


unsa_fonction_publique.pngLa seconde réunion sur l’avenir et la rémunération des infirmier(e)s anesthésistes diplômés d’État (Iade) s’est tenue le 25 janvier au ministère de la Fonction Publique. « De nouvelles propositions ont été formulées qui peuvent permettre d’améliorer leur rémunération mensuelle », indique UNSA Fonction Publique.

Lire la suite...

Grève à la MGEN


unsa_mgen.jpgCe jour en ouverture de NAO, l’employeur MGEN a fait ses premières propositions, notamment celle d’une augmentation collective des rémunérations :

  • 0,3 % pour les salaires <30.000 € (brut annuel)
  • 0,2 % pour les salaires>30.000 € (brut annuel)

Argumentant la hauteur de ce taux par des attributions complémentaires individualisées et en fonction de l’activité commerciale ou non, métiers en tension ou pas.

Les Organisations Syndicales représentatives revendiquent, à l’identique des augmentations constatées dans la fonction publique, une évolution collective de 1,2 %, avant de considérer les autres éléments de la rémunération.

Les 4 Organisations Syndicales représentatives sur l’UES MGEN appellent à un mouvement de grève national le mercredi 15 février, avec un temps fort de 14 h à 16 h.

Depuis des mois les Organisations Syndicales alertent sur le contexte de dégradation des conditions de travail et la non-reconnaissance des contributions de chacun.

La réponse de l’employeur aurait du tenir compte de ce climat social dégradé.

Nous attendons d’autres réponses.

Ensemble, tous en grève, tous unis …

Grâce au SE-UNSA, le projet d'installation de l'IFSI à Aubagne avance


logo_se.pngDans le but de mettre fin à l’affrontement entre les professeurs du lycée Joliot-Curie et la Région sur le projet d’intégration de l’Institut de formation en soins infirmiers (IFSI) dans les locaux de l’ancien collège, le Syndicat des Enseignants SE-UNSA de l’établissement souhaite négocier en proposant un projet pédagogique qui permettrait de mutualiser les cours et les locaux. Le rectorat a entendu la demande et devrait venir sur site en mars.

Article initialement paru sur le site laprovence.com

Lire la suite...

Programme de formations


_efficace_1_.pngVoici le programme de formations proposées par l’UD 13 pour le premier semestre 2017 :


  • Sources du Droit du Travail et sanctions disciplinaires : lundi 27 et mardi 28 février
  • Délégué du Personnel : lundi 10 et mardi 11 avril
  • Développer une Section Syndicale : lundi 15 et mardi 16 mai
  • Communication orale : mardi 30 et mercredi 31 mai
  • Journée découverte de l’UNSA : lundi 12 juin
  • Conseiller du salarié - échange d’expériences : jeudi 29 et vendredi 30 juin


Pour les inscriptions, contactez directement l’UD 13 : ud-13@unsa.org

Pour connaitre le programme national de formations, cliquez ici

Permanences juridiques


Depuis le 3 février, l’UD13 UNSA met à la disposition des adhérents de l’UNSA des Bouches-du-Rhône une permanence juridique, tenue conjointement par un membre de l’équipe juridique de l’Union départementale, et Maître Jennifer Asseraf, avocate conventionnée.

Cette permanence se tient tous les vendredis, sans rendez-vous, de 14h à 17h, dans les bureaux de Maître Asseraf, 51 cours Pierre Puget, 13006 Marseille.

_efficace_1_.png

Le service juridique de l’UD13 reste joignable par courriel, pour tout contact par téléphone ou demande de rendez-vous, à : servicejuridique13@unsa.org

- page 1 de 67

Image banrhgenerique468x60

Unsa Mag n°182

Image 182

Recevez gratuitement les informations UNSA des TPE

Image infope170

Créer sa section syndicale

Image rersasection

 

À propos | Contact | Administration