Fonction Publique : une réunion pour rien !


Communiqué :

L’UNSA Fonction Publique considère que la réunion de ce jour à Bercy ne répond pas à la demande explicite que l’UNSA porte depuis 18 mois afin d’améliorer rapidement le pouvoir d’achat de tous les agents publics.

  • Pas de prime exceptionnelle.
  • Pas de négociation nouvelle sur la valeur du point d’indice ou pour l’amélioration des rémunérations de tous les agents publics.

L’UNSA a demandé que le gou­ver­ne­ment ouvre de nou­vel­les négo­cia­tions afin d’amé­lio­rer la rému­né­ra­tion des agents publics avec des effets immé­diats et péren­nes sur le pou­voir d’achat.

L’UNSA rap­pelle qu’au 1er jan­vier la hausse des coti­sa­tions « retraite » impac­tera à nou­veau le pou­voir d’achat des fonc­tion­nai­res.

En lais­sant de côté, une nou­velle fois, les agents publics, le gou­ver­ne­ment ne répond pas aux fortes atten­tes créées par le Président de la République dans son annonce du 10 décem­bre. Il ne reconnait tou­jours pas l’enga­ge­ment de tous les agents publics au ser­vice du pays et des fran­çais.

Cette réu­nion est donc une nou­velle occa­sion man­quée.

Paris le 21 décem­bre 2018
Luc Farré
Secrétaire Général de l’UNSA Fonction Publique

Lire ci-dessous le communiqué commun des organisations syndicales de la fonction publique

Lire la suite...

Expression Directe


Émission de 4 minutes le dimanche 23 décembre vers 11h15 sur France 3 et intitulée “Une liste UNSA dans chaque CSE!”

La reconnaissance faciale expérimentée au lycée Jean Perrin


Philippe Vincent, proviseur du lycée Jean Perrin à Marseille et secrétaire du SNPDEN-Unsa, était “L’invité de l’actu” dans la matinale de Sud Radio du 17 décembre animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Il revient sur la reconnaissance faciale testée dans deux lycées à Marseille et Nice.

Lire la suite...

Résultats des élections professionnelles à la mairie de Vitrolles

Participation : 47,52%

  • CGT : 31,42% - 3 sièges
  • FO : 24,78% - 2 sièges
  • SUD : 19,93 - 1 siège
  • UNSA : 23,88% - 2 sièges


Résultats des élections Police Nationale 13


  • Alliance Police Nationale - SNAPATSI - Synergie Officiers - SICP : 45,33% (4 sièges)
  • FSMI FO : 36,78% (4 sièges)
  • UNSA FASMI : 10,52% (1 siège)
  • CFDT : 4,40%
  • SNIPAT : 2,94%


Résultats des élections dans la Fonction Publique Hospitalière


ESAT les Catalans : 19 inscrits - 14 votants (vote sur sigle)

  • UNSA : 8 voix - 57,14%
  • SUD : 3 voix - 21,42%
  • CFDT : 1 voix - 7,14%
  • CFTC : 2 voix -14,28%

UNSA obtient 2 sièges sur 3

Hôpital de Tarascon (participation : 56,31%)

  • UNSA : 23,89%
  • SUD : 36,39%
  • FO : 21,69%
  • CGT : 18,01%

AP-HM (participation : 48,30%)

  • UNSA : 3,8% (1ère participation)
  • FO 54,24%
  • CGT : 25,75%
  • CNI : 6,74%
  • CFDT : 5,86%
  • SUD : 3,91%

Un recours a été déposé auprès de la direction pour recours excessif de renouvellement de code, dans le cadre du vote électronique

Hôpital d’Aubagne (participation : 46,47%)

  • UNSA : 21,55%
  • SUD : 29,57%
  • CFDT : 23,55%
  • FO : 16,79%
  • CGT : 8,52%


Elections à La Poste 13. L'UNSA cartonne


Pas de changement en tête, puisque Sud obtient 37,65% et la CGT 25,33%.
Par contre, l’UNSA passe 3e (18,04%), devant FO (12,62%).
La CFDT, qui ne recueille que 4,95%, n’est plus représentative.



Élections professionnelles 2018 : L'UNSA Fonction Publique toujours en progression !


L’UNSA conforte sa représentativité dans la fonction publique et ses trois versants.

Elle est l’une des quatre organisations syndicales représentatives dans les trois versants (Etat, Territoriale, Hospitalière) et la seule organisation à progresser dans chacun d’eux.

  • L’UNSA franchit la barre des 11% de représentativité cumulée dans la fonction publique (11,2%).
  • L’UNSA progresse d’un point dans la Fonction Publique de l’Etat et gagne un siège au conseil supérieur de la FPE.
  • L’UNSA gagne 0,1 point à 8,3% dans la Territoriale et 0,6 point dans l’Hospitalière, renforçant ainsi sa représentativité dans les trois versants.

Forte de cette progression, l’UNSA poursuivra son action au service de tous les agents publics.

L’UNSA Fonction Publique remercie à nouveau tous les électeurs et toutes les équipes militantes.

Communiqué de presse UNSA 13 : Le Président de la République ne répond pas à l'urgence de la situation


Face à notre revendication, partagée avec d’autres organisations syndicales du département, contre la vie chère et pour l’augmentation des salaires, traitements, pensions et minima sociaux, l’UNSA13 pense que le Président de la République n’a pas apporté de vrai réponse. En effet, M. Macron n’a fait aucune annonce permettant d’aller vers plus de justice sociale et fiscale dans notre pays. Les mesures annoncés, nous l’avons bien compris, correspondent à l’effort maximum que peut faire un Président libéral, qui ne peut s’empêcher de donner l’obole aux plus faibles sans toucher aux revenus des plus aisés. Ce n’est pas comme cela que la situation changera. Ce n’est pas cela que les citoyens, chômeurs, salariés, retraités… attendent.

Cependant, compte-tenu du climat actuel qui, à l’évidence, ne devrait pas s’apaiser dans l’immédiat, le Bureau départemental UNSA 13 estime qu’il est trop risqué de descendre dans la rue samedi aux côtés d’autres organisations, comme nous l’avions initialement prévu. Même si notre accord sur le fond demeure, nous pensons qu’il est plus raisonnable d’attendre que la sécurité des citoyens et de nos militants soit assurée.

Elections dans les collectivités du 13


Ville de Marseille

  • CFDT - 4,27% (+1,06) - 0 siège (=)
  • UNSA - 8,90% (+1,98) - 1 siège (=)
  • FO - 43,62% (-12,33) - 8 sièges (-1)
  • CGT - 15,01% (+3,32) - 2 sièges (=)
  • CFTC/CGC - 15,53% (+8,83) - 2 sièges (+1)
  • FSU - 12,66% (-3,42) - 2 sièges (=)


Ville d’Istres

  • CFTC 38 voix 3,51 % - 0 siège
  • CGT 477 voix 44,09 % - 4 sièges
  • FO 147 voix 13,59 % - 1 siège
  • FSU 256 voix 23,66 % - 2 sièges
  • UNSA 164 voix 15,16 % - 1 siège


Métropole Aix-Marseille-Provence

  • FO : 38% (-6) - 6 sièges
  • FSU : 27% (+7) - 4 sièges
  • UNSA : 13,9% (+2) - 2 sièges
  • CGT : 12% - 2 sièges
  • CFE-CGC/CFTC/FAFPT : 6,3% - 1 siège
  • SAASPT : 3% - 0 siège


Conseil Départemental 13

  • CGT : 32% - 5 sièges
  • FO : 29,6% - 5 sièges
  • CFTC : 18% - 3 sièges
  • FSU : 11,5% - 1 siège
  • UNSA : 9% - 1 siège


Ville d’Allauch

  • FO : 57,4%
  • UNSA : 42,6%


Ville de Lançon-de-Provence

  • UNSA : 100%


CCAS Marseille

  • FO : 56,3%
  • UNSA : 43,7%


Le SE-Unsa 13 progresse fortement


Avec une participation qui augmente de 10 points par rapport aux dernières élections professionnelles de 2014, la progression du SE-Unsa dans notre département est notoire (+ 46% des voix pour la CAPD des PE et Instits du 13).

  • SE-UNSA : 28,33%
  • Snudi-FO : 24,12%
  • SNUipp-FSU : 33,73%
  • SGEN-CFDT : 3,67%
  • CGT-Educ’Action : 3,89%
  • SUD-Education : 3,29%
  • SNE-SNALC : 2,95%

La progression du SE-Unsa chez les enseignants des écoles est constante depuis 7 ans. Le Snudi-FO, après avoir pris 10 points 2014, stagne en 2018 (+0,14%). Pour ce qui est du SNUipp-FSU, il continu sa dégringolade : après avoir perdu plus de 11 points en 2014, il perd encore 3 points pour ces élections.

En quelques années, les cartes ont été redistribuées et trois organisations qui incarnent chacune une idée bien différente du syndicalisme sont présentes.

Non à la révision de la Loi de 1905 !


Des projets de révision de la loi de 1905 seraient à l’étude. S’il s’agit de mieux encadrer des dérives intégristes mettant en cause les principes et valeurs de la République, le titre V de la loi, intitulé Police des cultes fournit l’arsenal juridique suffisant. S’il s’agit de financer les cultes de quelque manière que ce soit, on entrerait alors dans une procédure concordataire que la loi de 1905 avait précisément pour but d’abolir.

Les organisations laïques soussignées, réunies le jeudi 22 novembre 2018 à Paris, mettent en garde contre toute modification de la loi de séparation des Églises et de l’État du 9 décembre 1905, quelles qu’en soient les voies. Cette loi est un pilier fondamental de la République. Pour assurer à chaque citoyen la liberté de conscience, elle a instauré un juste équilibre entre la garantie du libre exercice des cultes et la neutralité confessionnelle de l’État.

Les organisations signataires rappellent donc solennellement l’intangibilité des principes solidairement posés par la loi :

Article 1. La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.

Article 2. La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.

Elles demandent, par-delà les débats inutiles que suscitent ces projets de révision, que soit déjà et complètement appliquée la loi.

Voir les premiers signataires ci-dessous :

Lire la suite...

Le sur-présentéisme au travail


Aller travailler tout en étant malade s’appelle le sur-présentéisme. Qui ne l’a pas déjà pratiqué ? Qui avait un arrêt maladie de son médecin et qui est tout de même allé travailler ? La France est le pays avec le plus de sur-présentéisme car 55% des français vont travailler au moins une fois dans l’année en étant malade alors que l’Europe comptabilise 40%.

Pourquoi pratiquer le surprésentéisme ? Quels sont les effets ? Quel type de sur-présentéiste êtes-vous ?

Lire ici l’article d’Adeline Rocci paru sur compta-online.com

Qu’ils aient un rhume, la grippe ou la gastro, certains salariés continuent à se présenter au travail et à accomplir leurs tâches quotidiennes. Pourtant, ce sur-présentéisme n’est bon ni pour leur santé, ni pour la productivité de leur entreprise.

Lire ici l’article de Charlotte Arce paru sur pourquoidocteur.fr

Luc Bérille sur RT France


Luc Bérille, secrétaire général, est invité samedi 1er décembre à 11h, dans le journal d’actualité sur la chaine RT France (Free box - flux continu Internet).

Il interviendra sur la situation sociale actuelle et les gilets jaunes.


Luc Farré à Marseille


Luc Farré était en visite à Marseille, hier mardi. A cette occasion, il a pu répondre aux questions des journalistes.


Lire ci-dessous l’interview de Alan Bernigaud parue ce jour dans La Marseillaise.

Lire la suite...

Luc Farré, Secrétaire Général UNSA Fonction Publique à Marseille


Luc Farré, Secrétaire Général UNSA Fonction Publique, sera à Marseille mardi 27 novembre. A cette occasion il ira à la rencontre des agents des 3 versants de la fonction publique (État, Hospitalière, Territoriale).

  • De 10 h à 12 h, à la rencontre des agents de l’Hôtel de Police de Marseille (Évêché), avec les responsables UNSA FASMI (Fédération Autonome des Syndicats du Ministère de l’Intérieur).
  • De 14 h à 16 h, à la rencontre des agents de l’APHM, à l’hôpital de la Conception, avec les responsables UNSA Santé Sociaux.
  • De 16 h à 17 h, à la rencontre des agents des collectivités territoriales, avec les responsables UNSA Territoriaux.

Un point presse sera organisé à 14 heures, à hôpital de la Conception. Luc Farré y abordera les différentes questions d’actualité : état de la concertation avec le Ministre, chantier de la rémunération, élections professionnelles…

Elections SNCF. Forte progression de l'UNSA en PACA


Si les résultats nationaux affichent une grande stabilité, en PACA, l’UNSA progresse de + de 4 points.



Soutien aux victimes de la rue d'Aubagne


Horrifiés par les événements de la rue d’Aubagne, les militants de l’UNSA13, réunis en Conseil départemental, ont voté l’attribution d’une aide financière aux personnes touchées par ce drame.

L’UNSA13, qui a plusieurs fois, et de longue date, alerté sur l’habitat indigne et la politique du logement conduite à Marseille, espère qu’une réelle prise en compte de ses problématiques soit enfin effective, Et ce quelle que soit la majorité politique en place, aujourd’hui comme demain.

Non au mauvais choix pour l’éducation : grève le 12 novembre


Le gouvernement a fait le choix de rompre avec l’investissement par et dans l’éducation. Si notre budget reste le premier de la nation, une politique de réduction de postes débutera en 2019. Notre ministère contribuera pour 40 % aux 4 500 emplois supprimés dans la Fonction publique d’État.
Cette décision pèsera lourdement sur la rentrée prochaine et, au-delà, inquiète pour les années suivantes alors que le « cap » présidentiel, c’est une diminution à terme de 50 000 fonctionnaires d’État.
Après le recours aux heures supplémentaires imposées aux collèges et lycées, à quelles autres mesures pouvons-nous nous attendre ?

Devons-nous à nouveau craindre pour les Rased amaigris depuis l’ère Sarkozy ? Pour l’année de stagiaire qui n’a réussi qu’à récupérer un mi-temps de formation ? Pour les recrutements si difficiles à réamorcer depuis cette époque ?

Le gouvernement doit dire clairement ce qu’il nous réserve.



Ensemble en grève le 12 novembre pour exprimer notre opposition et alerter l’opinion publique.

Manifestation à Marseille, Rdv à 10h place Général de Gaulle.

Jours de congés liés au fractionnement


Selon la Cour de cassation, pour bénéficier de jours de congés liés au fractionnement, il convient de démontrer que l’employeur empêchait les salariés de prendre 24 jours de congés entre le 1er mai et le 31 octobre. Le seul fait d’imposer la fermeture de l’entreprise en fin d’année et la prise de six jours ouvrables de congés payés en conséquence n’est pas un argument suffisant.

Cass soc, 12 septembre 2018, n°17-15060

- page 2 de 87 -

 

À propos | Contact | Administration