Expression Directe


Émission de 2 minutes sur le thème : Agents publics : producteurs d’intérêt général - Saison 3

mardi 28 août sur France 2 vers 13h50

samedi 1er septembre sur France 3 vers 17h



Police de sécurité du quotidien, immobilier : les principales annonces de Gérard Collomb à Marseille


La méthode du “pilotage renforcé”, mise en œuvre par la police nationale à Marseille pour lutter contre les trafics de stupéfiants, “sera étendue à l’ensemble des quartiers de ‘reconquête républicaine’ dans le cadre de la PSQ”, annonce Gérard Collomb lors d’un déplacement dans la ville, jeudi 5 juillet 2018. Cette pratique, également employée à Lille, a donné lieu à la création d’une “cellule de renseignement opérationnel” qui “a permis d’obtenir des résultats probants”. “Depuis début 2018, 29 réseaux ont été démantelés et 92 trafiquants ont été écroués”, salue-t-il.

Dans le cadre de la police de sécurité du quotidien, “Marseille bénéficie de deux quartiers de ‘reconquête républicaine’, avec les quartiers Nord dès septembre, puis la gare Saint-Charles en décembre”, rappelle Gérard Collomb lors d’un déplacement à Marseille, jeudi 5 juin 2018.

Lire la suite...

Expression Directe


Émission de 4 minutes sur le thème : Agents publics : producteurs d’intérêt général - Saison 2

france_2.jpgmardi 17 juillet sur France 2 vers 0h30

france_5.jpgjeudi 19 juillet sur France 5 vers 8h50 



Accord salarial dans la CCN des Transports Publics Urbains de Voyageurs


Dans la convention collective nationale des réseaux de transports publics urbains de voyageurs (IDCC 1424), un accord salarial a été conclu. Il s’agit de l’accord de branche du 14 février 2018 qui a été signé par l’Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP) ; ainsi que par les organisations syndicales de salariés CFDT, CFE-CGC, FO et UNSA.
Le texte revalorise la valeur du point conventionnel de branche, de 8,31 € depuis 2015 à 8,42 €.

L’accord, conclu pour une durée indéterminée, a pris effet depuis le 1er janvier 2018.

A Marseille, la grève des cantines pourrait repartir à la rentrée


Initié dès le 19 juin, notamment sur la question de 14 800 jours de récupérations des employés gelés par l’administration municipale, le mouvement avait été arrêté le soir-même par le syndicat FO, qui estimait avoir obtenu des réponses satisfaisantes.

Mais le mouvement a été repris dès le 21 par l’UNSA, la CGT et la FSU : « jusqu’à la fin de la semaine, à raison d’une heure par jour, entre 11h30 et 12h30 », a confirmé Josselyne Cozzolino, secrétaire générale UNSA territoriaux, en dénonçant « le coup de bluff » de FO et un taux d’encadrement d’un agent pour 32 voire 33 enfants, au lieu de 1 pour 25. Selon l’issue des discussions de jeudi, la grève pourrait perdurer à la rentrée.

Retour en photos sur la Pride Marseille


Comme chaque année, l’UNSA 13 a défilé sur la Canebière à l’occasion de la Pride Marseille, et réaffirmé ainsi son engagement dans la lutte contre toutes les discriminations, et en particulier celles qui frappent les personnes LGBTI.


Retrouvez ci-dessous quelques photos souvenirs.

Lire la suite...

Retour en photos sur la Fête de la Musique


L’UNSA 13 a profité de la Fête de la Musique pour organiser une soirée conviviale avec les militants. Musique, bien sûr, avec l’excellent Roselynd Clementz Duet, et dîner, avec l’incomparable Dédé aux fourneaux.


Voir ci-dessous quelques photos-souvenirs.

Lire la suite...

Plan de formation des militants


Vous trouverez ci-dessous le plan de formation des militants proposé par l’UNSA 13 et le CEFU pour le dernier trimestre 2018.

Lire la suite...

Intervention de l'UNSA 13 à la Pride Marseille











Aujourd’hui, dans le monde du travail, il est plus facilement admis de lutter contre le racisme, les discriminations du handicap, ou de promouvoir l’égalité femme-homme, que de combattre les LGBTphobies.

A l’UNSA, nous ne pouvons nous résoudre à accepter que des salariés renoncent à certains de leurs droits, s’inventent une autre vie, pour ne pas subir le regard et la violence de leur entourage professionnel.

Nous ne pouvons rester sans réaction face aux moqueries, insultes, discriminations, placardisations qui perdurent.

Lire la suite...

A Marseille, samedi 7 juillet 2018 : Pour l'égalité des droits, contre les LGBTphobies, l'UNSA défilera à la Pride Marseille


En tant qu’organisation syndicale, l’UNSA est attachée au bien-être au travail. En ce sens, elle soutient et soutiendra toutes les initiatives en faveur de la lutte contre les LGBTphobies, au même titre que toutes les autres discriminations.


Par sa présence aux Marches des fiertés, en tant qu’organisation généraliste, l’UNSA affirme par ailleurs sa solidarité aux associations et son soutien aux personnes LGBT+. Elle entend rappeler que la lutte contre TOUTES les discriminations s’inscrit dans le respect des droits fondamentaux. Les actes LGBTphobes rappellent d’autant plus la nécessité de se mobiliser largement et que la lutte contre les discriminations est l’affaire de toutes et tous.

En 2018, L’UNSA renforce son engagement sur les questions LGBT+

Participant depuis 2010 à la Marche des fiertés de Marseille, en 2018 l’UNSA s’est dotée d’un groupe de travail LGBT+, a réalisé une première formation interne sur ces sujets et souhaite renforcer son implication et sa visibilité sur les questions LGBT+. Ainsi, cette année l’UNSA défile aux côtés des associations à Paris, Biarritz, Marseille, Montpellier, Lyon et Metz avec pour slogan « Pour l’égalité des droits, contre les LGBTphobies, je marche avec mon syndicat ».

Rendez-vous derrière le camion UNSA à 15h, haut Canebière.

L'UNSA 13 à la Pride Marseille


Dans le cadre du développement de l’UNSA et de la lutte contre toutes les discriminations, l’UNSA vient de se doter d’un groupe de travail portant sur les questions LGBT.

La marche des fiertés se déroulera à Marseille le 7 juillet prochain, des Réformés à l’Hôtel de Ville. Pour celle-ci, nous aurons un char aux couleurs de l’UNSA. A cette occasion, la mobilisation du plus grand nombre de militantes et militants de l’UNSA est attendue. Le rendez-vous est fixé à 15h.

Direction et fonctionnement de l'école


Le SE-UNSA appelle l’ensemble des directrices et directeurs d’école à participer à la réunion organisée le Mercredi 4 Juillet, à l’école Joseph Roumanille, à Aix en Provence (36 Avenue Albert Couton).

En signant seuls, avec la CFDT, le protocole sur la direction d’école en 2006, le SE-Unsa s’était résolument engagé pour une amélioration de la fonction. Ce protocole avait en outre permis le recrutement des aides administratives, l’augmentation des décharges et du régime indemnitaire.

Les positions du SE-UNSA sur la direction d’école sont connues : secrétariat pérenne pour les directeurs et directrices, allègement des tâches, augmentation indemnitaire et temps de décharge plus important. Elles sont détaillées dans le projet syndical actualisé en 2017.

Lire la suite...

Chez Gemalto, syndicats et salariés scandalisés


Des dirigeants, dont Philippe Vallée, le PDG en exercice, ont reçu pour plus de 4,5 millions d’euros « d’actions gratuites » de Gemalto, le 7 juin, en plein plan de licenciements et à la veille de son rachat par Thales. Syndicats et salariés sont scandalisés.

“Gemalto, c’est le Titanic avec les officiers qui se réservent les meilleurs bateaux de sauvetage et se tirent avec la vaisselle en argent ! », lâche un ingénieur ulcéré. « On ne s’attendait pas à moins de leur part…. mais c’est totalement immoral », dénonce Brice Barrier, le délégué des personnels Unsa du centre de recherche de La Ciotat, l’un des trois sites, avec Gémenos et Meudon, touché par le plan de licenciements qui prévoit au final 260 départs « pour restaurer la compétitivité de l’entreprise » et préparer l’OPA conduite par Thales.

Lire ici l’article de Sylvain Fournier paru sur lamarseillaise.fr

Salariés, votre entreprise a une obligation de sécurité !


La loi est là et bien là ! Face aux risques professionnels, tout employeur a une obligation de sécurité. Allons même plus loin. C’est devenu une obligation de résultat par la jurisprudence. Si la sécurité et la santé mentale ou physique des salariés ne sont pas assurées, que le dommage soit réalisé ou pas, la menace de lourdes sanctions pénales est bien présente. C‘est donc ancré comme un principe de droit au sein de votre entreprise.

Le risque ne doit pas seulement être réduit, restreint et limité ; il doit être empêché. Il s’agit alors d’une obligation de sécurité de résultat. Si votre employeur manque à cette obligation, sa responsabilité peut alors être engagée et l’absence de faute ne l’exonère pas de responsabilité. Ainsi, il doit justifier d’avoir pris toutes les mesures prévues.

Lire ici l’intégralité de l’article de Jean-Max Llorca sur miroirsocial.com

Résultats d'élections


Au lycée Lacordaire (Marseille), l’UNSA remporte 100% des voix et 3 élus sur 3 dans le collège Titulaires non-cadres.

Dans le collège Titulaires cadres, l’UNSA obtient 85% des voix et 5 élus sur 5.

Expression Directe


expression_directe.jpgProchaines émissions Expression Directe :


  • Émission de 5 minutes dans laquelle Luc Bérille commentera l’actualité sociale et syndicale.

france_inter.pngsamedi 23 juin à 19h55 sur France Inter

france_bleu.pngdimanche 24 juin à 6h55 sur France Bleu



Retrouvez toutes les émissions sur le site de l’UNSA, rubrique “Écouter, voir”

L'UNSA signe un accord salarial dans le commerce


Un accord salarial a été conclu dans le cadre de la convention collective nationale du commerce de détail de l’habillement et des articles textiles (IDCC 1483).

Il s’agit de l’avenant n°24 du 8 février 2018 qui a été signé par la Fédération Nationale de l’Habillement ; ainsi que par les syndicats de salariés CFDT, UNSA et CFTC.

Le texte établit le barème des rémunérations minima garanties des employés et du personnel d’encadrement (agents de maîtrise et cadres). L’avenant prendra effet à compter du 1er jour du mois civil suivant la publication de l’arrêté d’extension au Journal Officiel.

Représentativité UNSA dans les branches


A la mutualité sociale agricole (IDCC 7502), la représentativité syndicale vient d’être officialisée. 5 organisations syndicales de salariés sont retenues :

- CFDT : 48,47%,
- CGT : 17,32%,
- CGT-FO : 17,09%,
- UNSA : 8,82%,
- CFE-CGC : 8,30%.

La convention collective provisoire de la pêche professionnelle maritime (IDCC 5619) vient de voir officialiser les scores de représentativité des syndicats de salariés. L’arrêté paru au Journal officiel indique que 5 syndicats sont représentatifs :

- CGT : 40,82%,
- CFDT : 26,02%,
- CFTC : 11,22%,
- UNSA : 11,22%,
- CGT-FO : 10,71%.

Toutes les sommes doivent figurer sur le reçu pour solde de tout compte


Le reçu pour solde de tout compte vaut uniquement pour les sommes qu’il mentionne et non pour celles d’une annexe à laquelle il renvoie. C’est la solution retenue par la Cour de cassation dans l’arrêt 14 février 2018.

Des salariés réclamaient de l’argent à leur ancien employeur pour leur indemnité de mise à la retraite. L’employeur avait refusé se basant sur le reçu pour solde de tout compte qu’ils avaient signé.

Les juges n’ont pas retenu cette argumentation. Pour la Cour de cassation en effet, le reçu pour solde de tout compte qui fait état d’une somme globale et renvoie au bulletin de paie annexé pour le détail des sommes versées n’éteint pas la dette de l’employeur. Les salariés pourront réclamer d’autres sommes ultérieurement.

Le solde de tout compte est un document établi par l’employeur faisant l’inventaire de toutes les sommes versées au salarié lors de la rupture de son contrat de travail, quel qu’en soit le motif. Il est remis au salarié contre reçu : le reçu pour solde de tout compte.

Textes de référence : Cour de cassation, Chambre sociale, 14 février 2018, 16-16617 16-16618, Publié au bulletin

Action retraités le 14 juin


L’UNSA 13 était sur la place Castellane jeudi 14 juin, pour une opération de sensibilisation sur la situation des retraites et des retraités.




- page 2 de 84 -

 

À propos | Contact | Administration