Direction et fonctionnement de l'école


Le SE-UNSA appelle l’ensemble des directrices et directeurs d’école à participer à la réunion organisée le Mercredi 4 Juillet, à l’école Joseph Roumanille, à Aix en Provence (36 Avenue Albert Couton).

En signant seuls, avec la CFDT, le protocole sur la direction d’école en 2006, le SE-Unsa s’était résolument engagé pour une amélioration de la fonction. Ce protocole avait en outre permis le recrutement des aides administratives, l’augmentation des décharges et du régime indemnitaire.

Les positions du SE-UNSA sur la direction d’école sont connues : secrétariat pérenne pour les directeurs et directrices, allègement des tâches, augmentation indemnitaire et temps de décharge plus important. Elles sont détaillées dans le projet syndical actualisé en 2017.

Lire la suite...

Chez Gemalto, syndicats et salariés scandalisés


Des dirigeants, dont Philippe Vallée, le PDG en exercice, ont reçu pour plus de 4,5 millions d’euros « d’actions gratuites » de Gemalto, le 7 juin, en plein plan de licenciements et à la veille de son rachat par Thales. Syndicats et salariés sont scandalisés.

“Gemalto, c’est le Titanic avec les officiers qui se réservent les meilleurs bateaux de sauvetage et se tirent avec la vaisselle en argent ! », lâche un ingénieur ulcéré. « On ne s’attendait pas à moins de leur part…. mais c’est totalement immoral », dénonce Brice Barrier, le délégué des personnels Unsa du centre de recherche de La Ciotat, l’un des trois sites, avec Gémenos et Meudon, touché par le plan de licenciements qui prévoit au final 260 départs « pour restaurer la compétitivité de l’entreprise » et préparer l’OPA conduite par Thales.

Lire ici l’article de Sylvain Fournier paru sur lamarseillaise.fr

Salariés, votre entreprise a une obligation de sécurité !


La loi est là et bien là ! Face aux risques professionnels, tout employeur a une obligation de sécurité. Allons même plus loin. C’est devenu une obligation de résultat par la jurisprudence. Si la sécurité et la santé mentale ou physique des salariés ne sont pas assurées, que le dommage soit réalisé ou pas, la menace de lourdes sanctions pénales est bien présente. C‘est donc ancré comme un principe de droit au sein de votre entreprise.

Le risque ne doit pas seulement être réduit, restreint et limité ; il doit être empêché. Il s’agit alors d’une obligation de sécurité de résultat. Si votre employeur manque à cette obligation, sa responsabilité peut alors être engagée et l’absence de faute ne l’exonère pas de responsabilité. Ainsi, il doit justifier d’avoir pris toutes les mesures prévues.

Lire ici l’intégralité de l’article de Jean-Max Llorca sur miroirsocial.com

Résultats d'élections


Au lycée Lacordaire (Marseille), l’UNSA remporte 100% des voix et 3 élus sur 3 dans le collège Titulaires non-cadres.

Dans le collège Titulaires cadres, l’UNSA obtient 85% des voix et 5 élus sur 5.

Expression Directe


expression_directe.jpgProchaines émissions Expression Directe :


  • Émission de 5 minutes dans laquelle Luc Bérille commentera l’actualité sociale et syndicale.

france_inter.pngsamedi 23 juin à 19h55 sur France Inter

france_bleu.pngdimanche 24 juin à 6h55 sur France Bleu



Retrouvez toutes les émissions sur le site de l’UNSA, rubrique “Écouter, voir”

L'UNSA signe un accord salarial dans le commerce


Un accord salarial a été conclu dans le cadre de la convention collective nationale du commerce de détail de l’habillement et des articles textiles (IDCC 1483).

Il s’agit de l’avenant n°24 du 8 février 2018 qui a été signé par la Fédération Nationale de l’Habillement ; ainsi que par les syndicats de salariés CFDT, UNSA et CFTC.

Le texte établit le barème des rémunérations minima garanties des employés et du personnel d’encadrement (agents de maîtrise et cadres). L’avenant prendra effet à compter du 1er jour du mois civil suivant la publication de l’arrêté d’extension au Journal Officiel.

Représentativité UNSA dans les branches


A la mutualité sociale agricole (IDCC 7502), la représentativité syndicale vient d’être officialisée. 5 organisations syndicales de salariés sont retenues :

- CFDT : 48,47%,
- CGT : 17,32%,
- CGT-FO : 17,09%,
- UNSA : 8,82%,
- CFE-CGC : 8,30%.

La convention collective provisoire de la pêche professionnelle maritime (IDCC 5619) vient de voir officialiser les scores de représentativité des syndicats de salariés. L’arrêté paru au Journal officiel indique que 5 syndicats sont représentatifs :

- CGT : 40,82%,
- CFDT : 26,02%,
- CFTC : 11,22%,
- UNSA : 11,22%,
- CGT-FO : 10,71%.

Toutes les sommes doivent figurer sur le reçu pour solde de tout compte


Le reçu pour solde de tout compte vaut uniquement pour les sommes qu’il mentionne et non pour celles d’une annexe à laquelle il renvoie. C’est la solution retenue par la Cour de cassation dans l’arrêt 14 février 2018.

Des salariés réclamaient de l’argent à leur ancien employeur pour leur indemnité de mise à la retraite. L’employeur avait refusé se basant sur le reçu pour solde de tout compte qu’ils avaient signé.

Les juges n’ont pas retenu cette argumentation. Pour la Cour de cassation en effet, le reçu pour solde de tout compte qui fait état d’une somme globale et renvoie au bulletin de paie annexé pour le détail des sommes versées n’éteint pas la dette de l’employeur. Les salariés pourront réclamer d’autres sommes ultérieurement.

Le solde de tout compte est un document établi par l’employeur faisant l’inventaire de toutes les sommes versées au salarié lors de la rupture de son contrat de travail, quel qu’en soit le motif. Il est remis au salarié contre reçu : le reçu pour solde de tout compte.

Textes de référence : Cour de cassation, Chambre sociale, 14 février 2018, 16-16617 16-16618, Publié au bulletin

Action retraités le 14 juin


L’UNSA 13 était sur la place Castellane jeudi 14 juin, pour une opération de sensibilisation sur la situation des retraites et des retraités.




Action des agents de l'opéra de Marseille


Les agents de l’opéra de Marseille attendent toujours le versement d’une prime devant remplacer le paiement d’heures supplémentaires. Mercredi 13 juin, la représentation d’Ernani s’est faite sans accessoires, ni effets de lumières.



Grève dans les cantines scolaires de Marseille à partir de mardi


Le syndicat majoritaire chez les territoriaux appelle l’ensemble des agents des écoles à cesser de travailler de 11h 30 à 14h30 (pendant 1h, 2h ou 3h) à partir de mardi 19. Une grève reconductible, qui pourrait être simultanée avec celle des agents syndiqués à l’Unsa, qui appelle lui aussi à un mouvement reconductible mais de 11h30 à 12h30 à compter du jeudi 21. Avec des revendications finalement assez proches (…)

“Cette semaine dans une maternelle, il y avait 2 Atsem pour 60 enfants! Il manque au moins 155 postes, il faut absolument recruter et l’ascenseur social doit fonctionner”, insiste Josselyne Cozzolino qui estime “laisser le temps à la Ville de nous recevoir” avec ce préavis.

Lire l’intégralité de l’article d’Audrey Savournin dans La Provence de ce jour.

L'UNSA 13 fête la musique


L’UNSA13 a souhaité profiter de la Fête de la Musique pour organiser une soirée conviviale, avec les adhérents, les militants, les sympathisants du département et leur famille.

C’est donc avec grand plaisir que nous vous convions à participer à cette soirée repas musical, qui se déroulera le jeudi 21 juin, à partir de 19h30, au Bar du Téléphone, 51 rue Brandis, Marseille 5e.

La participation pour le repas est de 20 €. Retrouvez sur l’affichette ci-dessous (et en annexe) toutes les infos utiles sur cette manifestation. Et n’hésitez pas à faire circuler l’information autour de vous.

Attention : le nombre de places étant toutefois limité, nous vous recommandons de réserver rapidement par courriel à : ud-13@unsa.org



Les contrôleurs aériens d'Aix de nouveau en grève le week-end prochain


Le syndicat UNSA ICNA, majoritaire au sein du Centre en route de la navigation aérienne (CRNA) d’Aix-en-Provence, sera de nouveau en grève le week-end des 16 et 17 juin 2018.

Pour en savoir plus, lire ici le document de l’UNSA ICNA.

Pour la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC), il n’est pas question d’annuler des vols. Des contournements les plus efficaces possibles seront mis en place. Cependant, les redirections et les contournements peuvent provoquer quelques retards, allant de 20 à 45 minutes suivant les destinations.

L’Ifac Provence encore sous la menace de la liquidation


Un vrai sac de nœuds. La situation à l’Ifac Provence est loin d’être réglée (…). En redressement judiciaire depuis septembre dernier, l’association qui gérait pour le compte de la Ville 11 Maisons pour tous (MPT) et continue d’œuvrer dans des crèches et activités périscolaires, est sous la menace d’une liquidation judiciaire (…).

L’Unsa soupçonne une « manœuvre programmée pour aller à liquidation », accusant l’Ifac national « d’avoir une part de responsabilité » et renvoyant dos à dos direction et Ville.

Lire ici l’article complet de Florent De Corbier paru sur lamarseillaise.fr

Marseille : grève à l'opéra et dans les écoles


Un deuxième mouvement de grève des personnels de l’Opéra devrait certainement avoir lieu mercredi soir, pour la deuxième représentation d’Ernani de Verdi, qui vient clôturer la saison lyrique de l’Opéra de Marseille. Les agents, avec le soutien de l’UNSA, ont déposé un préavis de grève reconductible le 6 juin dernier et ont reconduit leur mouvement, faute de négociation.

Lire ici l’article de Catherine Walgenwitz dans lamarseillaise.fr

Pour les agents des écoles, une fois de plus en Comité Technique du 7 juin, l’UNSa a demandé à l’Administration de rendre sa décision sur « les jours de récup », et une de fois de plus la réponse apportée est : « il faut attendre c ‘est à l’étude ! ».

Cela fait deux ans que nous attendons. Un jour ils sont supprimés, un autre ils sont gelés. L’Administration doit, sur la totalité des agents, plus de 14 000 jours ! Alors, soit ils sont payés, soit nous les récupérons !

L’UNSA a déposé un préavis de grève reconductible à partir du 21 juin de 11h30 à 12h30, et ce jusqu’au 29 juin 2018.

Les revendications :
- Régularisation des jours dits « de récupération »
- Recrutement de personnel « prévision rentrée 2018 ». La priorité doit être donnée au TNC et ASICs : «mettre en place l’ascenseur social »
- Respect du quota d’encadrement

L’UNSA Retraités appelle à l'action dans tous les départements, ainsi qu'à Aix et à Marseille


L’UNSA Retraités se mobilise :

- POUR l’abandon du gel des pensions et une revalorisation annuelle en 2018 au moins égale à l’augmentation des prix,
- POUR l’indexation des pensions sur l’évolution du salaire mensuel de base,
- POUR la revalorisation immédiate des petites pensions,
- POUR la compensation intégrale de la CSG.

Acteurs de la société, souvent aidants des familles ou des personnes en difficulté, consommateurs, ils ne veulent pas être considérés comme une charge ni être les seuls à régler la facture. Or, depuis des années, tous les retraités perdent du pouvoir d’achat, à savoir :

- L’accumulation de mesures fiscales,
- La multiplication des prélèvements,
- L’indexation des pensions sur le taux de l’inflation en décrochage
permanent avec l’évolution des salaires,
- Et cette dernière augmentation de CSG sans compensation.

Toutes ces mesures sont jugées inadmissibles par les retraités.

UNSA Retraités organise une distribution de tracts, jeudi 14 juin à 9h :

  • A Marseille, place Castellane (marché et métro)
  • A Aix, devant l’Hôtel de Ville


UNSA Generali France signe de nouveaux accords sociaux


Suite à l’annulation le 3 mai dernier par le Cour d’appel de Paris de l’accord collectif relatif à l’organisation et la durée du temps de travail conclu par Generali France en 2015, la compagnie d’assurances et trois organisations syndicales (CFDT, CFE-CGC et UNSA) ont signé de nouveaux accords.

Les trois nouveaux accords de Generali France concernent notamment le temps de travail du personnel administratif.

Lire l’article complet sur argusdelassurance.com

SFR : l'UNSA souhaite la prolongation du plan de départ volontaire


Chez SFR, les deux syndicats majoritaires, l’UNSA et la CFDT, inquiets de l’avenir de l’entreprise, ont proposé à la direction de reconduire l’accord baptisé « New Deal » et signé en 2016. Ce plan avait encadré le plan de départs volontaires, qui avait abouti à la suppression d’un tiers des effectifs, soit 5 000 postes.

Valable jusqu’au 30 juin 2019, l’UNSA et la CFDT souhaitent proroger ce plan jusqu’au 31 décembre 2021. Les syndicats souhaitent que la direction s’engage à maintenir les effectifs de l’opérateur à 9 400 personnes, soit le nombre de salariés travaillant actuellement chez SFR.

SFR, qui comptait 15 000 salariés au moment du rachat de l’opérateur par Patrick Drahi en 2014, devait maintenir ses effectifs à 10 000 personnes jusqu’au 30 juin 2019. Mais, depuis le plan de départs volontaires de l’an dernier, les démissions se sont poursuivies.

Accord sur le point d'indice pour les pharmacies


Un accord salarial a été conclu dans la convention collective nationale de la pharmacie d’officine (IDCC 1996).

Il s’agit de l’accord collectif national du 15 janvier 2018 qui a été signé par la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine ; ainsi que par les syndicats de salariés CFTC, FO et UNSA. Le texte fixe la valeur du point conventionnel de salaire à 4,425 euros de l’heure sur la base de référence du coefficient 100 de ladite convention collective.

Le texte est entré en vigueur le 1er janvier 2018.

La police organise une opération "zéro PV"




- page 2 de 84 -

Image banrhgenerique468x60

Unsa Mag n°193

Image 193

Créer sa section syndicale

Image rersasection

 

À propos | Contact | Administration