Expression Directe


expression_directe.jpgProchaines émissions Expression Directe :


  • Émission de 5 minutes dans laquelle Luc Bérille sera interviewé sur l’actualité sociale, l’assurance chômage et la réforme du système des retraites.

france_inter.pngsamedi 27 octobre à 19h55 sur France Inter

france_bleu.pngdimanche 28 octobre à 6h55 sur France Bleu



L'UNSA et l'UNSA Fonction Publique en live sur Facebook


L’UNSA organise le jeudi 18 OCTOBRE à 14h15 un colloque “les RPS dans la fonction publique” qui sera animé par :

  • Frédéric MARCHAND - UNSA Éducation
  • Sylvie MÉNAGE - UNSA Territoriaux
  • Michel DEBOUT - Médecin

Ce colloque sera diffusé en live sur la page facebook de l’UNSA à partir de 14h15 : https://www.facebook.com/Syndicat.UNSA/

Salon des Comités d'entreprises


Le salon des Comités d’Entreprises se tient à Marseille jeudi 18 et vendredi 19 octobre au Parc Chanot, Hall 3.


Comme chaque année, l’UNSA y sera présente et tiendra un stand d’information. Nous serons très heureux d’y accueillir tous nos adhérents et sympathisants, mais aussi tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur notre organisation. Pour cela, il vous suffit d’imprimer l’invitation figurant en annexe.

Restructurations confirmées chez Casino


Fortement endetté, et à la recherche d’activités à céder ou restructurer, Casino est en pleine revue d’effectifs. Vendredi 5 octobre, à l’occasion d’une rencontre avec l’intersyndicale du groupe (CFDT, CFE-CGC, CGT et UNSA), la direction a confirmé que l’avenir d’une vingtaine d’hypermarchés était actuellement étudié. Les syndicats mettent en avant des propos portant sur la cession de ces magasins.

Lire la suite...

Les directeurs d'écoles dénoncent leurs conditions de travail - Suite


Fonction dévalorisée, travail en plus… à Marseille, les directeurs d’école lancent un SOS

Lire ici l’article de Catherine Walgenwitz paru dans La Marseillaise du vendredi 28 septembre 2018





Expression Directe


Émission de 4 minutes sur le thème : Comité social et économique : se former pour agir efficacement

dimanche 7 octobre sur France 3 vers 11h15




Les directeurs d'écoles dénoncent leurs conditions de travail


Un directeur d’école sur quatre souffre de burn-out en France. Face à cette situation, et pour ne pas pénaliser les élèves et leurs familles, les directeurs d’école des Bouches-du-Rhône ont choisi de transmettre à leur hiérarchie des fiches « danger grave imminent », plutôt que de faire grève.

« Nous avons appris qu’aucune des fiches n’avait été enregistrée par le Comité d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). C’est pourquoi nous avons décidé d’alerter la presse, la situation n’est plus tenable », dénonce Carole Gelly, secrétaire départementale de l’UNSA.

Lire ici l’article complet d’Adrien Max paru sur 20minutes.fr
Lire ci-dessous l’article paru dans La Provence

Lire la suite...

Éducation nationale : grève le 12 novembre !


C’est avec consternation et incompréhension que les organisations syndicales FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT ont découvert les annonces budgétaires pour l’année 2019 enterrant de fait la priorité à l’Éducation nationale.

Avec 2 650 postes d’enseignant-es et 400 de personnels administratifs supprimés, c’est une nouvelle dégradation des conditions d’études des élèves et de travail des personnels qui est programmée. Cela n’est pas compatible avec l’ambition d’un enseignement de qualité et d’une plus grande égalité de réussite, ni d’une bonne administration du système éducatif.

Les organisations FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT dénoncent ces suppressions d’emplois dans un contexte d’augmentation démographique. La « priorité au primaire » ne peut pas se faire par un redéploiement de moyens.  Elles demandent au gouvernement de renoncer à ce projet.

Les organisations FSU, UNSA-Education, SGEN-CFDT appellent les personnels de l’Éducation nationale à une journée de grève le 12 novembre prochain.
Elles appellent toutes les organisations syndicales de l’Éducation nationale à rejoindre cette action.

Les salariés de l'IFAC toujours inquiets sur leur avenir


Depuis 2016, la situation sociale et financière de l’IFAC PROVENCE s’est dégradée, et les salariés ont vu peu à peu au fil des années un arrêt du développement de IFAC PROVENCE au profit de IFAC établissement PACA qui a récupéré les marchés.

Face à de nombreuses inquiétudes, le SNA UNSA, premier syndicat à l’IFAC, tenait lundi une conférence de presse dans les locaux de l’Union départementale.

Lire en annexe le communiqué de presse
Lire ci-dessous l’article paru dans La Provence

Lire la suite...

Les opposants au PPP "écoles" présentent un projet alternatif


Le collectif « Marseille contre les PPP », qui rassemble le syndicat des architectes des Bouches-du-Rhône (SA 13), l’Unsa, la MAV Paca, le Cinov, la Capeb 13, le syndicat national du second œuvre (SNSO), de nombreux syndicats d’enseignants (FSU, Sud Education, SNU, etc.), de parents d’élèves, et des citoyens, vient de présenter un projet alternatif au partenariat public-privé (PPP) que la Ville de Marseille a lancé pour la rénovation de ses 32 écoles dites « Pailleron » et la construction de six nouvelles écoles.

Ce projet alternatif, qui a été élaboré par les architectes du Syndicat, épaulés par des économistes de la construction et des spécialistes de la maintenance des écoles, permettrait, d’économiser plus de 300 millions d’euros et de soutenir le tissu local d’artisans. Ils comptent le soumettre au plus tôt à Jean-Claude Gaudin.

Lire l’article paru sur lemoniteur.fr

Actualité des CCN


Accords signés :


  • Branche du commerce de détail de l’habillement et des articles textiles (IDCC 1483)
  • Convention collective nationale de la boucherie, boucherie-charcuterie, boucherie hippophagique, triperie, commerces de volailles et gibiers (IDCC 992)
  • Branche de la coiffure et des professions connexes (IDCC 2596)
  • Branche des détaillants en chaussures (IDCC 733)

Lire la suite...

Les permanents FO de la Métropole se font payer des heures supplémentaires


La Provence a mis la main sur un courrier de FO adressé à la direction des ressources humaines de la métropole. Dans la missive, le syndicat demande le versement de cent heures supplémentaires effectuées par quatre de ses permanents en septembre 2017. Soit 25 heures chacun, le maximum légal autorisé. Une certaine générosité de la métropole, estime La Provence, dont ne bénéficient pas les autres syndicats.

Interrogé par le quotidien, le directeur général des services de la métropole Jean-Claude Gondard assure que “ce système hérité d’anciennes pratiques a été supprimé à la Ville. S’il est encore en cours à la Métropole, nous y mettrons fin également”. Le secrétaire général FO des territoriaux Patrick Rué explique quant à lui que depuis juin dernier la donne a changé, et que ses permanents ne peuvent plus effectuer d’heures supplémentaires.

Gonflés, les mecs ! Et certains se demandent pourquoi les gendarmes ne quittent plus la mairie de Marseille depuis le mois de mars.

Un cumul d'emplois dissimulé peut entraîner un licenciement


Le salarié qui refuse d’informer son employeur de l’autre emploi qu’il occupe commet une faute grave rendant impossible son maintien dans l’entreprise. C’est ce que rappelle une décision de la Cour de cassation du 20 juin 2018.

Une salariée recrutée pour un travail à temps complet avait déclaré à son employeur être libre de tout engagement alors qu’elle exerçait par ailleurs un travail d’une douzaine d’heures par semaine. Son employeur avait découvert ultérieurement cette situation et lui avait demandé de lui communiquer son autre contrat de travail ainsi que les bulletins de paie. Devant son refus, l’employeur avait licencié la salariée pour faute grave.

La salariée contestait son licenciement. Celui-ci est confirmé par les juges. La Cour de cassation a jugé qu’en refusant de communiquer son contrat de travail et ses bulletins de paie et ainsi ne permettant pas à l’employeur de s’assurer que la durée maximale de travail n’était pas dépassée, la salariée avait commis une faute grave justifiant son licenciement.

Textes de référence : Cour de cassation, Chambre sociale, 20 juin 2018, 16-21811

Revalorisation des astreintes pour les agents de greffe des tribunaux administratifs et des cours administratives d'appel


Lorsque les agents de greffe des tribunaux administratifs et des cours administratives d’appel sont d’astreinte, il reçoivent des indemnités dont le montant dépend de la mission et du nombre de dossiers traités.

Le montant cumulé de ces indemnités ne pouvait dépasser 280€ par mois d’après un arrêté du 8 mars 2012. Désormais, ce plafond d’indemnité est relevé à 350€ par mois grâce à un nouvel arrêté.

Communiqué UNSA Développement Durable : Derrière la démission de Nicolas Hulot : le mal-être des agents de notre ministère



Les femmes et les hommes de notre ministère qui déploient jour après jour des trésors d’énergie et de motivation comprendront aisément la frustration de leur ministre qui, au fil des jours, est allé d’arbitrages perdus en abandons programmés de missions.

L’UNSA estime que cette démission est l’expression de l’impuissance d’un homme, mais aussi du désarroi des agents de notre ministère qui tentent d’œuvrer au quotidien pour la protection de notre environnement, notre santé, notre cadre de vie, nos infrastructures, notre sécurité et qui assistent depuis trop longtemps au démantèlement de nos missions, à la perte de nos compétences et à un manque flagrant de reconnaissance.

L’UNSA regrette que Nicolas HULOT n’ait pas trouvé d’autre solution que l’annonce de sa démission face notamment à la maltraitance infligée aux acteurs, les agents, de son vaste ministère.

Le Gouvernement va-t-il enfin entendre le message ? Nous le saurons en découvrant le projet de loi de finances pour l’année 2019.

Permanences juridiques




Sur le dédoublement des classes en éducation prioritaire


Lancé en septembre 2017 pour les classes de CP en REP+, le dispositif continue son déploiement à la rentrée avec les CP en REP mais aussi à certains endroits le déploiement en CE1. Ce sont aux alentours de 5 500 classes de CP qui auront été dédoublées en 2 ans.

Sans moyen budgétaire dédié, cette mesure ne se met pas en place de la même façon sur tout le territoire car ce sont les DASEN qui ont décidé des moyens à utiliser pour alimenter ces postes.

Dans notre département les moyens nécessaires aux dédoublement impacte les postes disponibles pour les autres niveaux de classes. Par ailleurs, la situation reste préoccupante à Marseille en raison des problèmes de locaux et contraint les collègues à une co-intervention dans de nombreuses écoles.

Actualité des CCN


Vous trouverez dans ce billet les extensions d’accords et les accords signés pour les branches dans lesquelles l’UNSA siège.

Extensions d’accords

  • Convention collective nationale des professions de la photographie (IDCC 3168).
  • Convention collective nationale du travail du personnel des institutions de retraite complémentaire (IDCC 1794)
  • Convention collective nationale de la pharmacie d’officine (IDCC 1996)
  • Convention collective nationale du négoce et prestations de services dans les domaines médico-techniques (IDCC 1982)
  • Convention collective nationale du personnel des agences générales d’assurances (IDCC 2335).
  • Convention collective nationale des entreprises de désinfection, désinsectisation et dératisation (IDCC 1605).
  • Convention collective nationale des personnels des sociétés anonymes et fondations d’HLM (IDCC 2150).
  • Convention collective nationale des industries et du commerce de la récupération et du recyclage (IDCC 637).
  • Convention collective nationale des détaillants en chaussures (IDCC 733).
  • Convention collective nationale des salariés du particulier employeur (IDCC 2111).
  • Secteur des entreprises de travail temporaire (IDCC 1413 et IDCC 2378).
  • Convention collective nationale des cabinets et cliniques vétérinaires (IDCC 1875).

Accords signés

  • Branche de la charcuterie de détail (IDCC 953)
  • Convention collective nationale de la boucherie, boucherie-charcuterie, boucherie hippophagique, triperie, commerces de volailles et gibiers (IDCC 992).
  • Branche de la fabrication mécanique du verre (IDCC 669)
  • Convention collective nationale du personnel des cabinets d’avocats (IDCC 1000).
  • Convention collective de la banque populaire (IDCC 3210)
  • Convention collective nationale de travail des guides accompagnateurs et accompagnateurs au service des agences de voyages et de tourisme (IDCC 412).


Lire la suite...

Expression Directe


La dernière émission Expression directe de 2 minutes diffusée les :

  • mardi 28 juillet 2018 sur FR2 vers 13H50
  • vendredi 31 août 2018 sur FR5 vers 22h30
  • samedi 1er septembre sur FR3 vers 17h

sur le thème “Agents publics : producteurs d’intérêt général : Saison 3” est désormais disponible et téléchargeable ici : https://we.tl/hJhJ70Dki0

Elle sera prochainement sur le site national de l’UNSA dans la rubrique “voir, écouter”.

N’hésitez pas à la mettre sur vos sites de fédération, syndicats, etc…. et à la diffuser le plus largement possible.

Enfin un statut commun des ingénieurs territoriaux et hospitaliers ?



En mars dernier, le syndicat des Manageurs Publics de Santé UNSA et la fédération UNSA Territoriaux, ainsi que les présidents de plusieurs associations d’ingénieurs territoriaux et hospitaliers, avaient saisi le ministre de l’Action et des Comptes Publics pour demander à ce que les cadres d’emplois bénéficient de dispositions statutaires communes. L’objectif de cette revendication étant de rechercher à améliorer la mobilité entre les deux versants de la fonction publique concernés.

En réponse à cette demande, Gérald Darmanin et Olivier Dussopt leur ont adressé, fin juillet, un courrier acceptant d’ouvrir les discussions sur le sujet en lien avec la ministre des Solidarités et de la santé.

- page 2 de 85 -

 

À propos | Contact | Administration