Police de sécurité du quotidien, immobilier : les principales annonces de Gérard Collomb à Marseille


La méthode du “pilotage renforcé”, mise en œuvre par la police nationale à Marseille pour lutter contre les trafics de stupéfiants, “sera étendue à l’ensemble des quartiers de ‘reconquête républicaine’ dans le cadre de la PSQ”, annonce Gérard Collomb lors d’un déplacement dans la ville, jeudi 5 juillet 2018. Cette pratique, également employée à Lille, a donné lieu à la création d’une “cellule de renseignement opérationnel” qui “a permis d’obtenir des résultats probants”. “Depuis début 2018, 29 réseaux ont été démantelés et 92 trafiquants ont été écroués”, salue-t-il.

Dans le cadre de la police de sécurité du quotidien, “Marseille bénéficie de deux quartiers de ‘reconquête républicaine’, avec les quartiers Nord dès septembre, puis la gare Saint-Charles en décembre”, rappelle Gérard Collomb lors d’un déplacement à Marseille, jeudi 5 juin 2018.

Lire la suite...

Expression Directe


Émission de 4 minutes sur le thème : Agents publics : producteurs d’intérêt général - Saison 2

france_2.jpgmardi 17 juillet sur France 2 vers 0h30

france_5.jpgjeudi 19 juillet sur France 5 vers 8h50 



Accord salarial dans la CCN des Transports Publics Urbains de Voyageurs


Dans la convention collective nationale des réseaux de transports publics urbains de voyageurs (IDCC 1424), un accord salarial a été conclu. Il s’agit de l’accord de branche du 14 février 2018 qui a été signé par l’Union des Transports Publics et ferroviaires (UTP) ; ainsi que par les organisations syndicales de salariés CFDT, CFE-CGC, FO et UNSA.
Le texte revalorise la valeur du point conventionnel de branche, de 8,31 € depuis 2015 à 8,42 €.

L’accord, conclu pour une durée indéterminée, a pris effet depuis le 1er janvier 2018.

A Marseille, la grève des cantines pourrait repartir à la rentrée


Initié dès le 19 juin, notamment sur la question de 14 800 jours de récupérations des employés gelés par l’administration municipale, le mouvement avait été arrêté le soir-même par le syndicat FO, qui estimait avoir obtenu des réponses satisfaisantes.

Mais le mouvement a été repris dès le 21 par l’UNSA, la CGT et la FSU : « jusqu’à la fin de la semaine, à raison d’une heure par jour, entre 11h30 et 12h30 », a confirmé Josselyne Cozzolino, secrétaire générale UNSA territoriaux, en dénonçant « le coup de bluff » de FO et un taux d’encadrement d’un agent pour 32 voire 33 enfants, au lieu de 1 pour 25. Selon l’issue des discussions de jeudi, la grève pourrait perdurer à la rentrée.

Retour en photos sur la Pride Marseille


Comme chaque année, l’UNSA 13 a défilé sur la Canebière à l’occasion de la Pride Marseille, et réaffirmé ainsi son engagement dans la lutte contre toutes les discriminations, et en particulier celles qui frappent les personnes LGBTI.


Retrouvez ci-dessous quelques photos souvenirs.

Lire la suite...

Retour en photos sur la Fête de la Musique


L’UNSA 13 a profité de la Fête de la Musique pour organiser une soirée conviviale avec les militants. Musique, bien sûr, avec l’excellent Roselynd Clementz Duet, et dîner, avec l’incomparable Dédé aux fourneaux.


Voir ci-dessous quelques photos-souvenirs.

Lire la suite...

Plan de formation des militants


Vous trouverez ci-dessous le plan de formation des militants proposé par l’UNSA 13 et le CEFU pour le dernier trimestre 2018.

Lire la suite...

Intervention de l'UNSA 13 à la Pride Marseille











Aujourd’hui, dans le monde du travail, il est plus facilement admis de lutter contre le racisme, les discriminations du handicap, ou de promouvoir l’égalité femme-homme, que de combattre les LGBTphobies.

A l’UNSA, nous ne pouvons nous résoudre à accepter que des salariés renoncent à certains de leurs droits, s’inventent une autre vie, pour ne pas subir le regard et la violence de leur entourage professionnel.

Nous ne pouvons rester sans réaction face aux moqueries, insultes, discriminations, placardisations qui perdurent.

Lire la suite...

A Marseille, samedi 7 juillet 2018 : Pour l'égalité des droits, contre les LGBTphobies, l'UNSA défilera à la Pride Marseille


En tant qu’organisation syndicale, l’UNSA est attachée au bien-être au travail. En ce sens, elle soutient et soutiendra toutes les initiatives en faveur de la lutte contre les LGBTphobies, au même titre que toutes les autres discriminations.


Par sa présence aux Marches des fiertés, en tant qu’organisation généraliste, l’UNSA affirme par ailleurs sa solidarité aux associations et son soutien aux personnes LGBT+. Elle entend rappeler que la lutte contre TOUTES les discriminations s’inscrit dans le respect des droits fondamentaux. Les actes LGBTphobes rappellent d’autant plus la nécessité de se mobiliser largement et que la lutte contre les discriminations est l’affaire de toutes et tous.

En 2018, L’UNSA renforce son engagement sur les questions LGBT+

Participant depuis 2010 à la Marche des fiertés de Marseille, en 2018 l’UNSA s’est dotée d’un groupe de travail LGBT+, a réalisé une première formation interne sur ces sujets et souhaite renforcer son implication et sa visibilité sur les questions LGBT+. Ainsi, cette année l’UNSA défile aux côtés des associations à Paris, Biarritz, Marseille, Montpellier, Lyon et Metz avec pour slogan « Pour l’égalité des droits, contre les LGBTphobies, je marche avec mon syndicat ».

Rendez-vous derrière le camion UNSA à 15h, haut Canebière.

L'UNSA 13 à la Pride Marseille


Dans le cadre du développement de l’UNSA et de la lutte contre toutes les discriminations, l’UNSA vient de se doter d’un groupe de travail portant sur les questions LGBT.

La marche des fiertés se déroulera à Marseille le 7 juillet prochain, des Réformés à l’Hôtel de Ville. Pour celle-ci, nous aurons un char aux couleurs de l’UNSA. A cette occasion, la mobilisation du plus grand nombre de militantes et militants de l’UNSA est attendue. Le rendez-vous est fixé à 15h.

- page 1 de 84

Image banrhgenerique468x60

Unsa Mag n°194

Image 194

Créer sa section syndicale

Image modeemploiunsa200

 

À propos | Contact | Administration