Mot-clé - UNSA Police

Fil des billets

mardi 12 janvier 2021

UNSA Police accepte de participer au "Beauvau de la sécurité"

Le syndicat UNSA Police avait conditionné sa participation à la prise en compte de 3 dispositions datant de 2016. Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, s’étant engagé à ce que ces sujets soient ajoutés à l’ordre du jour, UNSA Police participera bien à ces assises.

Lire en annexe le tract UNSA Police

jeudi 3 décembre 2020

Pour l'UNSA Police, les caméras-piétons ne sont pas un problème


Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé aux députés que les caméras-piétons seront généralisées à l’ensemble des policiers et des gendarmes d’ici l’été prochain.

Le dispositif actuel apparait comme insatisfaisant selon les syndicats, pour qui le matériel fournit des images de mauvaise qualité et des batteries de faible capacité. Thierry Clair, secrétaire national du syndicat UNSA Police, souhaite qu’un dispositif efficace équipe les policiers : “C’est une solution qui permettra d’avoir, avec le son et l’image en tout cas, les déclarations des fonctionnaires qui seront totalement corrélées par rapport à ce qui est filmé par la patrouille de police qui sera amené à intervenir”, explique-t-il. “Pour les policiers avoir une caméra ce n’est pas un problème, on est transparent”, poursuit-il.

“Le tout c’est d’avoir du matériel qui fonctionne. Les caméras qui équipent ces services aujourd’hui ne sont pas utilisées parce qu’elles ne sont pas du tout efficientes. La durée des batteries est insuffisante et le son n’est pas très bon, on ne comprend pas tout quand les personnes sont à plus de deux mètres. C’est un matériel qui n’est pas du tout efficace et qui reste dans les tiroirs”, regrette Thierry Clair. D’autant qu’il s’agit d’un outil plutôt bien perçu par la population.

vendredi 9 décembre 2011

Les 100 jours du Préfet de police


L’avis d’Abdelkader Azouaoui, Secrétaire départemental adjoint de l’UNSA Police, sur les 100 jours d’Alain Gardère à son poste de Préfet de police :
Compte tenu des violences extrêmes survenues dernièrement, l’UNSA Police demande l’arrêt de la RGPP et un renfort de moyens sur les Bouches-du-Rhône afin d’assurer dans de bonnes conditions la protection des personnes et des biens.

Lire l’article paru dans “La marseillaise” du jeudi 8 décembre

 

À propos | Contact | Administration