Le syndicat +Libres, affilié à l’UNSA, s’est dit “Indigné et choqué tant sur le fond que sur la forme”, dans un communiqué publié ce lundi 28 décembre, après le licenciement du journaliste sportif Stéphane Guy.
Le premier syndicat de Canal+ s’étonne que le groupe Vivendi puisse s’offusquer des propos de Stéphane Guy, qui n’avaient rien de scandaleux, là où le même groupe laisse Eric Zemmour faire le show chaque jour sur Cnews, et être condamné par la justice sans même que Vincent Bolloré ne rappelle le journaliste à l’ordre.

Lire ci-dessous le communiqué de +Libres