Le contexte sanitaire actuel ne permettra pas d’organiser de grands rassemblements dans des conditions satisfaisantes. C’est pourquoi l’UNSA n’appelle pas aux manifestations à l’occasion du 1er mai. Néanmoins, le 1er mai sera l’occasion pour l’UNSA d’exprimer sa solidarité envers les travailleuses et les travailleurs les plus exposés et les plus fragiles.

La journée internationale des travailleurs revêt, cette année encore, une signification particulière, eu égard à la crise que nous subissons.
Notre solidarité doit s’exercer en priorité vers les salariés les plus précaires, les plus pauvres, les plus éloignés des collectifs de travail.
L’UNSA mettra tout en œuvre pour venir en soutien, en appui, en réassurance parfois, bref en recherche de solutions pour ces travailleurs qui sont les plus exposés depuis le début de la pandémie.