Joon absorbée par Air France après l'échec de sa mission de reconquête


Air France a annoncé jeudi sa décision d’absorber sa filiale à coûts réduits Joon, lancée fin 2017 pour faire face à ses rivaux du Golfe ou low-cost, mais qui a échoué dans sa mission et “crée de la complexité”.

Cette filiale d’Air France -qui dessert 10 destinations moyen-courrier et 6 long-courrier avec 17 avions- avait été créée sous l’impulsion de l’ancien PDG du groupe Air France-KLM Jean-Marc Janaillac, avec pour objectif de reconquérir les lignes confisquées par la concurrence à sa maison mère, dans un esprit d’innovation et avec des coûts réduits.

Mais elle n’a apparemment pas rencontré son public.

(…)Joon est “née du vol de l’activité d’une partie du réseau Air France en faisant travailler des PNC (le personnel navigant commercial, NDLR) dans des conditions inacceptables”, ont estimé dans un communiqué commun le SNPNC et l’Unsa-PNC en se félicitant de “la renaissance d’un dialogue social jusqu’alors moribond menaçant l’existence même de (la) compagnie” Air France.

Lire l’article complet sur boursedirect.fr