Face à notre revendication, partagée avec d’autres organisations syndicales du département, contre la vie chère et pour l’augmentation des salaires, traitements, pensions et minima sociaux, l’UNSA13 pense que le Président de la République n’a pas apporté de vrai réponse. En effet, M. Macron n’a fait aucune annonce permettant d’aller vers plus de justice sociale et fiscale dans notre pays. Les mesures annoncés, nous l’avons bien compris, correspondent à l’effort maximum que peut faire un Président libéral, qui ne peut s’empêcher de donner l’obole aux plus faibles sans toucher aux revenus des plus aisés. Ce n’est pas comme cela que la situation changera. Ce n’est pas cela que les citoyens, chômeurs, salariés, retraités… attendent.

Cependant, compte-tenu du climat actuel qui, à l’évidence, ne devrait pas s’apaiser dans l’immédiat, le Bureau départemental UNSA 13 estime qu’il est trop risqué de descendre dans la rue samedi aux côtés d’autres organisations, comme nous l’avions initialement prévu. Même si notre accord sur le fond demeure, nous pensons qu’il est plus raisonnable d’attendre que la sécurité des citoyens et de nos militants soit assurée.