La Provence a mis la main sur un courrier de FO adressé à la direction des ressources humaines de la métropole. Dans la missive, le syndicat demande le versement de cent heures supplémentaires effectuées par quatre de ses permanents en septembre 2017. Soit 25 heures chacun, le maximum légal autorisé. Une certaine générosité de la métropole, estime La Provence, dont ne bénéficient pas les autres syndicats.

Interrogé par le quotidien, le directeur général des services de la métropole Jean-Claude Gondard assure que “ce système hérité d’anciennes pratiques a été supprimé à la Ville. S’il est encore en cours à la Métropole, nous y mettrons fin également”. Le secrétaire général FO des territoriaux Patrick Rué explique quant à lui que depuis juin dernier la donne a changé, et que ses permanents ne peuvent plus effectuer d’heures supplémentaires.

Gonflés, les mecs ! Et certains se demandent pourquoi les gendarmes ne quittent plus la mairie de Marseille depuis le mois de mars.