Les personnels de l’environnement en grève


unsa_ecologie.jpgLes personnels des agences publiques chargées de la protection de l’environnement (Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage, Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques, Parcs nationaux, Conservatoire du littoral, Agence des Aires Marines Protégées, Atelier Technique des Espaces Naturels) sont en grève ce jeudi 4 février. Ils réclament plus de moyens au ministère de l’Écologie et une reconnaissance de leur valeur professionnelle.

Cela passe par “des avancées statutaires et catégorielles, avec une prise en compte de leurs compétences, une égalité de traitement à fonction similaire, l’amélioration des conditions de travail, un plan de recrutement en adéquation avec les ambitions des contrats d’objectifs des établissements et avec la charge de travail quotidienne, et un avenir pour leurs missions et leur métier”, explique l’intersyndicale – CGT, FO, UNSA écologie, le Syndicat national de l’environnement (SNE-FSU) et le Syndicat national autonome des personnels de l’environnement (Snape-Solidaires) – dans un communiqué.

Ces agents se disent également inquiets quant aux futurs moyens alloués à l’Agence française de la biodiversité (AFB), créée par la loi sur la biodiversité. Le texte, adopté par le Sénat le 26 janvier, doit repasser devant les députés en mars. Ils appellent également l’État à être à la hauteur des ambitions affichées au plus haut niveau, notamment pendant la COP21.