UFAP.JPGLes surveillants ont bloqué ce matin le centre pénitentiaire d’Aix-Luynes, après avoir découvert hier soir sur un détenu un pistolet 9 mm, même si l’authenticité de l’arme n’était pas encore établi.

“C’est un détenu qui devait sortir en extraction médicale pour aller à l’hôpital”, a expliqué Bruno Boudon, secrétaire régional UFAP-UNSA. “Mes collègues l’ont placé dans un box dans l’attente de l’arrivée des pompiers, et quand ils ont voulu le sortir, il avait le 9 mm sur lui”, a-t-il poursuivi. “On ne sait pas s’il avait l’arme sur lui quand il est sorti de sa cellule ou s’il l’a trouvée dans le box”, a encore ajouté Bruno Boudon.

Le caractère réel ou factice de l’arme n’était pas encore connu non plus: “Mais elle pesait son poids: si ça avait été du plastique, on l’aurait su tout de suite”, a précisé Bruno Boudon. Les faits ont eu lieu peu avant 21h et concernent un détenu de ce centre pénitentiaire qui aurait “beaucoup de problème avec la détention”.