logo_orseu_signa.jpgEnfin Noël et une occasion de se réunir en famille et entre amis pour un moment de détente, de convivialité et, souhaitons-le, de fraternité.

2015 a été marquée par deux vagues d’attentats qui s’en sont pris dans un premier temps à la liberté d’expression et à la communauté juive, et dans un second temps à tout notre mode de vie. Des mesures indispensables ont été prises. Les nécessaires contrôles rendent l’atmosphère souvent pesante. Mais, au-delà, nous avons perdu cette légèreté de l’être qui n’avait rien d’insoutenable.

Les résultats des dernières élections régionales ont confirmé la poussée de l’extrême droite, réussissant à convaincre un grand nombre de nos concitoyens que la solution consistait dans le repli, la peur de l’autre, un appel à un État autoritaire dépourvu de contrepoids.

Transposé dans l’entreprise, ce modèle reviendrait à une bipolarisation : d’un côté un État fixant les règles du social, de l’autre un patron maître chez lui. Nulle place dans cette vision en noir et blanc pour le dialogue qui permet de prendre en compte le point de vue de l’autre, les négociations souvent longues, les compromis nécessairement complexes qui permettent de s’adapter à chaque situation particulière.

Vision stérile et inefficace. Chacun sait qu’à l’ORSEU nous ne sommes pas de ce bord là. Nous sommes des ingénieurs sociaux qui favorisons chaque fois que c’est possible les accords d’entreprise. Nous assistons les représentants du personnel pour pouvoir négocier à armes égales avec des employeurs qui ne manquent souvent ni de moyens ni de conseils. Ces armes sont bien sûr pacifiques. Elles visent le dialogue, mais aussi le rapport de force. Ces armes, ou plus justement ces outils de la négociation, sont aussi un rempart contre le « y a qu’à faut qu’on » réducteur et stérile.

Alors oui, Joyeux Noël et Joyeuses fêtes de fin d’années, que ces fêtes aient pour vous une signification religieuse ou qu’elles soient simplement une belle occasion de se réunir, de se faire des cadeaux et de fêter le retour prochain de la lumière. Et soyons prêts début 2016 à affronter une situation économique et sociale certes difficile mais en rien désespérée.

Jean-Pierre Yonnet, président de l’ORSEU

Lire en annexe le Zoom n°53

Au sommaire ce mois-ci :

  • édito / Loi Macron, quelle méthode !
  • le zoom sur / Derniers réglages pour la consultation sur les orientations stratégiques
  • (l’actu) conditions de travail / Préretraites d’entreprise : le « fait maison » fait recette
  • (économie) le chiffre du mois / CICE : effets économiques, effets comptables
  • (juridique) le point sur / L’obligation de discrétion du CE, user sans en abuser
  • (irp) pratique / Calendrier des consultations
  • calendrier / Formation des IRP