Ne pas démissionner sur un coup de tête

Vous êtes salarié et vous souhaitez quitter votre actuel emploi. Vous envisagez donc de démissionner. Toutefois vous avez encore quelques incertitudes et souhaitez en savoir davantage avant d’annoncer votre volonté de quitter l’entreprise à votre employeur. Nous vous indiquons ici quelques éléments à prendre en compte avant de prendre cette décision.

Tout d’abord, la démission consiste en la rupture unilatérale de votre contrat, à votre initiative. Votre décision n’a pas à être motivée et votre employeur ne peut la refuser. Pour être valable, votre démission doit nécessairement résulter de votre volonté claire et non équivoque de quitter votre employeur, ce qui n’est pas le cas si vous agissez , par exemple, sous le coup de la colère.

La démission n’est pas soumise à un formalisme particulier. Ainsi, vous pouvez informer votre employeur par courrier ou verbalement.Cependant, nous vous conseillons l’envoi d’une lettre recommandée avec accusé de réception. Ne prenez pas votre décision dans la précipitation, réfléchissez aux conséquences, car toute démission claire et sans ambiguïté est définitive.

Si vous pouvez rompre la relation contractuelle de votre initiative au moment où vous le souhaitez, vous ne pouvez pas pour autant quitter votre entreprise du jour au lendemain. Vous devez respecter une période de préavis.Vous pouvez toutefois, si vous avez retrouvé un emploi, demander à votre employeur qu’il accepte de vous dispenser de son exécution, qui n’est pas tenu d’accéder à votre demande. Dans un tel cas, sachez que vous ne serez pas rémunéré.

En cas de démission, vous pouvez, sous certaines conditions, bénéficier d’heures d’absence pour rechercher un emploi. Lors de la rupture de votre contrat, si vous n’avez pas pu prendre la totalité des congés auxquels vous avez droit, vous percevrez une indemnité compensatrice de congés.En principe, seules les personnes involontairement privées d’emploi peuvent prétendre aux allocations chômage, ce qui n’est pas le cas, sauf exception, du salarié démissionnaire.