Communiqués

Intersyndicale nationale interprofessionnelle du 24 octobre : 4 organisations (CFDT, CFTC, UNSA, FAGE) signent une déclaration commune

Vous trouverez en annexe la déclaration commune signée par 4 organisations, 3 organisations syndicales et 1 organisation de jeunesse (CFDT, CFTC, UNSA et FAGE) suite à l’intersyndicale nationale qui s’est tenue dans les locaux de la CFDT. Ces 4 organisations décident de travailler ensemble pour  […]

Lire la suite

Rendez-vous salarial Fonction publique : zéro plus zéro, on est loin d’un gain de pouvoir d’achat


unsa_fonction_publique.pngL’UNSA Fonction Publique sort déçue du premier rendez-vous salarial du quinquennat.

Sur la CSG, elle constate qu’une partie des incertitudes est levée mais qu’il n’y aura pas de hausse du pouvoir d’achat pour les agents publics. Sur ce sujet, la promesse du Président de la République du 12 avril 2017 n’est pas tenue.

Le dispositif mis en place compensera seulement la hausse de la CSG et couvrira tous les agents.

Le dispositif devrait permettre d’éviter que les agents à temps partiel soient les grands perdants lors de leur reprise à temps plein. Les futurs recrutés toucheront eux aussi une indemnité. Celle-ci sera recalculée annuellement en 2018 et 2019. L’assiette prise en compte couvrira bien tous les revenus assujettis à la CSG. Mais, au final, les agents publics ne gagneront pas de pouvoir d’achat comme les autres actifs, contrairement aux promesses du Président de la République.

Lire la suite

Contrats aidés : brutalité ne vaut pas concertation


Logo_Communique.jpgL’UNSA voit l’annonce sur la réduction des contrats aidés comme “une variable d’ajustement budgétaire” et demande que le gouvernement intègre ce sujet dans les concertations à venir, afin d’aboutir à « des solutions partagées ».

L’UNSA a regretté mercredi dans un communiqué que le gouvernement n’ait pas organisé de bilan qualitatif et quantitatif avant d’annoncer la réduction progressive des contrats aidés, et demandé qu’il intègre ce sujet dans les prochaines concertations.

L’UNSA « regrette la brutalité de ces décisions prises sans concertation, sans bilan qualitatif et quantitatif et sans qu’aucun nouveau dispositif ne soit envisagé pour les personnes concernées et les missions qu’elles effectuaient ».
Le syndicat voit cette annonce comme « une variable d’ajustement budgétaire » avant le début des négociations sur la réforme de la formation professionnelle et de l’assurance chômage.

L’UNSA rappelle que ces contrats ont pour objet principal de faire entrer « dans un cercle vertueux vers l’emploi les populations les plus précaires et en difficulté d’insertion professionnelle ».

Elle demande que le gouvernement intègre ce sujet dans les concertations à venir, afin d’aboutir à « des solutions partagées ».

Voir ci-dessous le communiqué de presse

Lire la suite