La Mutuelle Générale instaure une nouvelle organisation du travail


Mardi 11 mai, l’ensemble des organisations syndicales de la Mutuelle Générale (UNSA, FO, CGT, CFDT, CFE-CGC) ont, à l’unanimité, signé l’accord de mise en place de l’Open Travail, nouveau mode d’organisation du travail innovant et ambitieux initié en juin 2020. Reposant sur des principes de volontariat, de souplesse, de concertation avec son manager et de réversibilité, l’Open Travail a pour ambition de permettre aux collaborateurs de la mutuelle de choisir, dans un cadre prescrit, leurs mode et lieu de travail en optimisant leur qualité de vie.

Son déploiement, progressif, commencera le 1er juin pour être pleinement effectif fin 2021.

Lire l’article complet sur miroirsocial.com

Air France aurait décidé de retirer son projet de baisse des rémunérations


Air France aurait décidé de jeter l’éponge, pour son projet de baisse des rémunérations, de sources concordantes. Les syndicats ont reçu un courrier pour les informer de cette décision mercredi après-midi, a confié l’UNSA Air France.


“La direction a jugé bon de retirer l’accord parce qu’ils se sont aperçus qu’il ne serait pas signé par les personnels au sol, ni par les PNC (hôtesses, stewards)”, a indiqué Yves Joulin, délégué syndical UNSA. La possibilité d’une signature seulement par les personnels navigants techniques (PNT, pilotes) paraissait “compliquée”, toujours selon Yves Joulin.

Lire l’article complet sur capital.fr

L'intersyndicale des douanes s'en prend au fisc


Dans le cadre du transfert des missions fiscales de la Direction générale des douanes et droits indirects (DGDDI) vers la direction générale des finances publiques (DGFiP), “plus de 28% des contentieux douaniers vont faire l’objet d’une “admission en non valeur”, formule pudique qui cache mal un cadeau de plusieurs milliards d’euros de droits et taxes qui avaient été fraudés au cours de ces dernières années”, fustige l’intersyndicale (CFDT, CGT, USD-FO, Solidaires, UNSA Douanes) dans un communiqué publié lundi.

Lire la suite sur le site latribune.fr

Motion sur le Rassemblement National


Motion adoptée au Conseil national de l’UNSA du 18 mai 2021 rappelant, en particulier, l’incompatibilité entre nos valeurs et un engagement au Rassemblement national.

Réuni le 18 mai 2021, le Conseil national de l’UNSA, regroupant les représentants, actifs et retraités, de ses fédérations, organisations syndicales, unions départementales et régionales, réaffirme solennellement :

La Charte des Valeurs de l’UNSA rend incompatible un engagement syndical au nom de notre organisation avec un engagement dans un parti extrême tel que le Rassemblement national. Son idéologie, fondée sur une conception autoritaire du pouvoir, sur le nationalisme et la xénophobie, menace la démocratie et la République. S’il arrive au pouvoir, il fracturera violemment le pays et nuira gravement au libre exercice du syndicalisme et à l’intérêt des travailleurs.

Notre charte des valeurs est claire :

« L’UNSA se donne comme mission de développer en France, en Europe et dans le monde un mouvement syndical réformiste, fort et uni, dans le respect des grands principes suivants : attachement à la laïcité de la République, à la démocratie, aux libertés, à la justice sociale, à la solidarité, à la défense du Service public, au droit à l’emploi, à la fraternité et la tolérance, dans la fidélité au principe de l’indépendance syndicale.

L’UNSA fait de la lutte contre les discriminations l’un de ses principes fondateurs.

L’UNSA refuse toute forme de discrimination …Nul ne peut se prévaloir d’une appartenance à l’UNSA s’il ne partage pas ces principes librement consentis. »

En conséquence, tout responsable, militant ou adhérent de l’UNSA qui s’engage sous la bannière du Rassemblement National s’exclut de fait de notre organisation.

Lire la suite...

Grève à La Poste




- page 2 de 215 -

 

À propos | Contact | Administration