(26)

Licenciement d'un salarié malade

Un salarié peut être licencié si son absence prolongée ou ses absences répétées résultant de son état de santé perturbent le fonctionnent de l’entreprise elle-même, et pas seulement de son service. C’est ce qu’a précisé la Cour de cassation dans une décision du 1er février 2017. Une salariée avait  […]

Lire la suite

Grève à Radio France

Les organisations syndicales CFDT, SUD Radio France et UNSA appellent à la grève le 21 septembre à partir de 00h00. La baisse du budget de Radio France “qui aura des conséquences catastrophiques” et les ordonnances de la nouvelle Loi Travail sont les raisons de cette mobilisation. Les syndicats  […]

Lire la suite

Une tribune des "réformistes" dans Les Echos


les échos.pngRéforme du travail : le compte n’y est pas

La CFDT, la CFTC et l’Unsa portent une vision réformiste du syndicalisme. Elles militent pour que la négociation et le contrat soient au coeur de la régulation des relations de travail, à tous les niveaux et notamment dans l’entreprise, au plus près des salariés.

Face aux mutations du travail et de l’économie, face aux transitions numérique et écologique, notre rôle est de sécuriser l’emploi, les conditions de vie et de travail, les parcours professionnels en construisant de nouvelles protections et de nouveaux droits pour les salariés.

Fort de ce point de vue réformiste, mis en pratique par nos militants depuis des décennies dans les branches et les entreprises, nous prenons ensemble la parole aujourd’hui.

Macron n’a pas tiré les leçons du passé

Lire aussi cette tribune sur le site lesechos.fr

Lire la suite

Et un autre d'UNSA Ferroviaire

UNSA Ferroviaire appelle les cheminots à stopper le travail ce jeudi 21 septembre afin de s’opposer à la réforme du Code du travail. L’organisation indique dans un communiqué : “En responsabilité, la signature des ordonnances étant prévue le 22 septembre, l’UNSA Ferroviaire appelle à riposter en  […]

Lire la suite

Ordonnances travail ; un communiqué de la Fédération Commerces et Services UNSA


fcs.jpgLa fédération Commerces et Services UNSA estime que l’idée de s’en prendre encore une fois au code du travail est particulièrement dangereuse au risque d’affaiblir nos acquis sociaux.

Pour la fédération commerces et Services UNSA, ces ordonnances remettent en cause des droits essentiels des salariés et de leurs représentants. Les conséquences pourraient fragiliser le syndicalisme, et donc le salariat.

Concrètement, voici quelques analyses de l’UNSA National que bien évidemment nous partageons :

Lire la suite

Rassemblement à Marseille contre la fin des contrats aidés

Logo UD 2015.jpg
Non à l’arrêt brutal des contrats aidés !

Non à ce plan de licenciement massif !

Pour préserver le bon fonctionnement des établissements scolaires, des collectivités publiques et des associations… Halte à la précarité !

Maintien et réemploi de tous les contrats aidés !

Rassemblement à Marseille
Mercredi 20 Septembre 2017, à partir de 13h
Place de la Préfecture

Lire ci-dessous le texte unitaire

Lire la suite

Le Zoom d'ORSEU, spécial ordonnances

Depuis 1936, le législateur et la jurisprudence ont construit un édifice complexe d’instances représentatives du personnel (IRP). Certaines étapes étaient spectaculaires (1936, 1945/46, lois Auroux, récemment lois Sapin et Rebsamen), d’autres plus modestes, notamment à l’initiative de la Cour de  […]

Lire la suite

Les syndicats de fonctionnaires rejettent les propositions du ministre


unsa_fonction_publique.pngLe gouvernement a proposé mercredi aux syndicats de la fonction publique un premier “scénario” visant à compenser la hausse de la CSG pour les fonctionnaires, rejeté en bloc par les syndicats qui dénoncent “des engagements présidentiels non tenus”, a-t-on appris auprès de leurs porte-parole.

Selon la CGT, la CFDT, FO, l’Unsa et Solidaires, un seul “scénario” leur a été présenté. Il prévoit “une suppression de la cotisation exceptionnelle de solidarité (CES), de 1% pour les fonctionnaires” et de la cotisation maladie de 0,75% pour les contractuels, ainsi qu’une “indemnité compensatoire au 1er janvier” qui pourrait être “dégressive”, c’est-à-dire diminuer au fur et à mesure que l’agent avance dans sa carrière.

Mais cette “compensation” ne s’appliquerait pas aux nouveaux entrants dans la fonction publique. Elle exclurait également de l’assiette de calcul, les heures supplémentaires ou les astreintes, le travail de nuit, pourtant assujettis à la CSG.

“Il n’y a qu’un scénario sur la base d’une indemnité compensatoire qui ne permettra pas de compenser intégralement la hausse de la CSG et dont certains seront exclus”, a résumé Luc Farré de l’UNSA.

Lire ci-dessous le communiqué de l’UNSA

Lire la suite

Grève au centre de tri d'Arles

Depuis lundi, 70% du personnel est en grève au centre de tri de la région d’Arles, des Alpilles et de la Camargue. Facteurs, trieurs et manutentionnaires expriment leur “ras le bol” et une dégradation des conditions de travail. Les réformes mises en place par la nouvelle direction ont entrainé la  […]

Lire la suite

Non à des ordonnances déséquilibrées

Suite à la réunion du jeudi 7 septembre 2017 entre le Secrétariat national et les fédérations, le Secrétariat National de l’UNSA a retenu la proposition recueillant l’adhésion de la très large majorité des participants d’engager une action envers nos élus, nos représentants syndicaux et nos  […]

Lire la suite

Expression Directe

Prochaines émissions Expression Directe : 2 minutes sur le thème «Bénéficier d’une formation syndicale avec le CEFU», programmées mardi 12 septembre à 13h50 sur France 2  vendredi 15 septembre à 22h30 sur France 5 samedi 16 septembre à 17h sur France 3  […]

Lire la suite

Appel à la grève chez Veolia


unsa industrie et construction.jpgLes salariés de la branche Eau de Veolia sont à nouveau appelés à se mobiliser contre le quatrième plan social dans l’entreprise depuis 2014, lundi et pour une durée illimitée par la CFDT et mardi par l’intersyndicale CGT, CFE-CGC, FO, CFTC et UNSA.

Lire la suite

Astreintes : le contrat de travail ne suffit pas à les rendre obligatoires


Juridique.jpgPour qu’un employeur puisse imposer des astreintes à ses salariés, il faut que ce soit prévu par une convention ou un accord collectif, ou fixé par décision unilatérale après consultation des institutions représentatives du personnel. À défaut, les astreintes n’ont pas de caractère obligatoire pour les salariés. C’est ce que précise la Cour de cassation dans un arrêt du 23 mai 2017.

Un salarié ayant fait l’objet d’une promotion avait signé un avenant à son contrat de travail prévoyant l’accomplissement de plusieurs astreintes par mois. Un an plus tard, ayant refusé d’effectuer des astreintes, il était licencié pour faute grave.

Lire la suite

Stagnation du nieveau de vie des français depuis...2008


logo-insee-header.pngL’enquête publiée par l’Insee sur l’année 2014 confirme que les français voient leur niveau de vie stagner depuis 2008. Les écarts entre les personnes les plus modestes et les plus aisées sont importants.

En effet, les 10% les plus modestes de la population vivent avec moins de 10 770 euros annuels alors que les 10% les plus aisés vivent avec plus de 37 260 euros annuels.

Lire la suite

Réactions de l'UNSA Ferroviaire aux propos de Macron sur la SNCF


unsa_ferroviaire_1.jpgEmmanuel Macron appelle la SNCF à une vaste transformation, en échange d’une reprise de sa dette par l’État, et confirme vouloir mettre fin à son régime spécial de retraite, dans un entretien au magazine interne de l’entreprise.

Les propos du chef de l’État, publiés en juillet dernier mais relevés mercredi par le quotidien Le Monde, ont provoqué la colère de responsables syndicaux.

C’est “une proposition malhonnête”, a déclaré à Reuters Roger Dillenseger, secrétaire général de l’UNSA ferroviaire.

Lire la suite

Contrats aidés : brutalité ne vaut pas concertation


Logo_Communique.jpgL’UNSA voit l’annonce sur la réduction des contrats aidés comme “une variable d’ajustement budgétaire” et demande que le gouvernement intègre ce sujet dans les concertations à venir, afin d’aboutir à « des solutions partagées ».

L’UNSA a regretté mercredi dans un communiqué que le gouvernement n’ait pas organisé de bilan qualitatif et quantitatif avant d’annoncer la réduction progressive des contrats aidés, et demandé qu’il intègre ce sujet dans les prochaines concertations.

L’UNSA « regrette la brutalité de ces décisions prises sans concertation, sans bilan qualitatif et quantitatif et sans qu’aucun nouveau dispositif ne soit envisagé pour les personnes concernées et les missions qu’elles effectuaient ».
Le syndicat voit cette annonce comme « une variable d’ajustement budgétaire » avant le début des négociations sur la réforme de la formation professionnelle et de l’assurance chômage.

L’UNSA rappelle que ces contrats ont pour objet principal de faire entrer « dans un cercle vertueux vers l’emploi les populations les plus précaires et en difficulté d’insertion professionnelle ».

Elle demande que le gouvernement intègre ce sujet dans les concertations à venir, afin d’aboutir à « des solutions partagées ».

Voir ci-dessous le communiqué de presse

Lire la suite

Reprise des permanences juridiques

La permanence juridique, tenue conjointement par un membre de l’équipe juridique de l’UNSA 13, et Maître Jennifer Asseraf, avocate conventionnée, reprend le vendredi 8 septembre. Cette permanence se tient les 2èmes et 4èmes vendredis du mois, sans rendez-vous, de 14h à 17h, dans les bureaux de  […]

Lire la suite

Provocations, diffamations et injures non publiques à caractère raciste ou discriminatoire : renforcement de la répression


Juridique.jpgLa répression des provocations, diffamations et injures non publiques à caractère raciste, sexiste, homophobe ou handiphobe est renforcée. Tel est l’objet d’un décret publié au Journal officiel du 5 août 2017 modifiant en ce sens le code pénal.

Sont désormais punies de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe (1 500 € maximum), la provocation non publique à la discrimination, à la haine ou à la violence, la diffamation non publique et l’injure non publique commises à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison :

Lire la suite

Contrats aidés : l’inquiétude grandit


SE_13.jpgQuelques jours seulement après que la dotation de 50000 contrats aidés a été annoncée, le gouvernement et le ministère multiplient les annonces : diminution des contrats compensée par la transformation des contrats aidés en contrat d’AESH, création d’emplois supplémentaires d’AESH…

Le SE-Unsa a décrypté les chiffres et les mots : le bilan est inquiétant.

Lire la suite