L’Unsa « Services judiciaires », syndicat majoritaire qui représente les greffiers et fonctionnaires des tribunaux, a donné une petite conférence de presse dans la cafétéria du nouveau tribunal de Paris (…) mardi 15 mai, pour faire part du « mépris » dans lequel la ministre de la Justice tient leur profession.

«Nous n’avons pas été consultés sur le projet de loi de programmation pour la justice, alors que si rien ne concerne le greffe en particulier, l’impact sur le personnel est très important», explique Hervé Bonglet, secrétaire général de l’Unsa Services Judiciaires.

Lire ici l’article complet paru sur dalloz-actualite.fr