unsa éducation.pngLe ministre de l’Éducation, Jean-Michel Blanquer, prévoit la fermeture du réseau des centres d’information et d’orientation (CIO). Les 3 771 psychologues de l’Éducation nationale qui travaillent dans ces centres - et partagent leur temps entre accueil des adultes et permanences dans les établissements scolaires - vont être affectés dans les lycées. Le ministère veut « renforcer le processus d’orientation » en les mettant au plus près des élèves. En novembre, la nomination d’un deuxième professeur principal chargé de l’orientation avait déjà indiqué que Jean-Michel Blanquer n’entendait pas renforcer les CIO.

Pour Christine Saventré (UNSA-Éducation), il faut redouter « la multiplication des officines privées proposant information et conseil ».

Pour le SE-UNSA, Nathalie Eudes alerte sur le risque d’« injonction hiérarchique » des chefs d’établissement. « C’est inentendable, dit-elle. Un psychologue doit faire en sorte que le jeune définisse son projet professionnel au regard de ses aptitudes et centres d’intérêt, pas en fonction des besoins d’emploi d’une région. »