Depuis des années, tous les retraité-e-s perdent du pouvoir d’achat :

- L’accumulation de mesures fiscales,
- la multiplication des prélèvements
- et cette dernière augmentation de CSG sans compensation
sont jugées inadmissibles par les retraité-e-s.

L’évolution des retraites est actuellement indexée sur l’indice des prix à la consommation. Ce système fait perdre aux retraité-e-s 1% par an de pouvoir d’achat par rapport au salaire moyen de base des actifs.

Or, les retraité-e-s jouent un rôle important, par leur statut de citoyen, leur place de consommateur et par leur investissement. Acteurs du lien social, comme aidants familiaux ou (et) bénévoles associatifs, ils contribuent à la solidarité entre les générations.

Ainsi, ils participent à la croissance et par conséquent, ils –elles- ne peuvent pas en être écarté-e-s. Solidaires des actifs, les retraité-e-s prennent part sans conteste, aux efforts de solidarité, notamment lorsque l’objectif concerne l’emploi.

L’UNSA Retraités revendique :

- Le retour à une revalorisation annuelle des pensions,
- La revalorisation des pensions les plus modestes,
- L’indexation des pensions prenant en compte l’évolution du salaire moyen de base,
- La compensation intégrale de la majoration de 1,7 point de la CSG.