Parmi les collaborateurs des députés « En marche », l’égalité salariale a encore du chemin à faire. Les collaborateurs masculins gagnent 11% de plus en moyenne.

Par ailleurs, 88 % de ces collaborateurs disent réaliser « souvent » ou « tout le temps » des heures supplémentaires. 92 % d’entre eux déclarent qu’elles ne sont pas payées. “Il est vrai que la majorité actuelle n’a jamais affirmé un amour très prononcé pour le code du travail.”

« Nous demandons depuis longtemps la mise en place d’une convention collective pour les collaborateurs parlementaires. En somme, une mise en conformité avec le droit du travail », rappelle Florence Faye, du syndicat UNSA des collaborateurs parlementaires. Ces demandes, formulées depuis plusieurs législatures au Parlement, n’ont toujours pas reçu de réponses considérées comme satisfaisantes.

Lire ici l’article paru sur bastamag.net