unsa_ibm.jpgUn projet de rupture conventionnelle collective portant sur une centaine de postes a été annoncé jeudi chez IBM France à l’occasion d’un comité central d’entreprise extraordinaire. Au total, l’entreprise vise 99 départs via ce dispositif issu des ordonnances réformant le Code du travail, sur un effectif de 7 500 salariés en France, a indiqué Pierry Poquet, délégué du syndicat UNSA, majoritaire.

Une première séance de négociation est prévue lundi. Les discussions pour parvenir à un accord majoritaire, obligatoire pour mettre en œuvre des ruptures conventionnelles collectives (RCC), sont programmées jusqu’à la fin du mois, la direction souhaitant aboutir avant la fin du premier trimestre, a ajouté M. Poquet.