unsa_aerien.jpgLe climat social se tend chez Air France. L’accord salarial 2018 va devenir caduc. Une majorité de syndicats va en effet mettre son veto, le jugeant « totalement insuffisant ».

Les organisations CGT, FO et SNPNC/FO, l’UNSA et les syndicats de pilotes SNPL et Spaf, qui totalisent 52,6 % des voix, ont décidé de faire valoir leur droit d’opposition pour bloquer l’accord signé par la CFE/CGC et la CFDT. Ils réclament une reprise des négociations, sur fond de menace de grève.

Devant le manque de reconnaissance de la Direction pour tous les efforts consentis par l’ensemble des salariés d’Air France, l’UNSA Aérien Air France a choisi une démarche forte et inédite dans l’entreprise : l’opposition à un accord validé. Cela constitue un véritable échec du dialogue social dans un contexte tendu.