L’une des dispositions relèvement de 1% des salaires minima conventionnels UFIP à compter du 1er janvier 2018. D’autre part, pour les premiers coefficients de la grille UFIP (coefficients 140 à 200 inclus, couvrant le collège employés/ ouvriers), une majoration supplémentaire sera appliquée. Elle aura pour effet global de relever les salaires minima conventionnels de ces coefficients de 1,7% pour le coefficient 140 à 1,1% pour le coefficient 200.

En outre, l’accord conclu pour les industries pétrolière prévoit que la rémunération minimale annuelle garantie (RMAG) conventionnelle soit relevée de 1%, de 20 400 euros à 20.600 euros par an, soit 1 717 euros par mois. La RMAG comprend, outre le salaire de base, toutes les primes et gratifications à l’exception de la prime d’ancienneté et de la prime de quart.

L’accord intègre aussi un relèvement du coefficient 250 au coefficient 270 de la base de calcul du plancher de la prime de quart pour le personnel posté.

L’UFIP recommande à ses entreprises adhérentes de majorer de 0,5%, au titre de 2018, les salaires de base mensuels toutes primes exclues, sur la partie du salaire inférieure ou égale à 7 800 euros.

L’accord comporte également 3 recommandations de l’UFIP à ses entreprises adhérentes. Elles portent sur l’égalité professionnelle hommes/ femmes, la cadration des personnels de la maîtrise, et l’examen de l’évolution du salaire réel du salarié sur les 3 dernières années.

L’UFIP s’est engagée à demander aux pouvoirs publics l’extension de cet accord.