unsa_fonction_publique.pngLa direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP) a présenté aux syndicats, le 24 octobre les projets de décret repoussant d’un an la mise en œuvre du protocole relatif aux parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR) signé en 2015 par la CFDT, la CFTC, la CGC, FA-FP, la FSU et l’UNSA.

Cet accord PPCR, mais également le Plan d’action interministériel en faveur du travail social et du développement social, prévoyait aussi que les assistants territoriaux socio-éducatifs (ASE) et les éducateurs territoriaux de jeunes enfants (EJE), actuellement en catégorie B, intégreraient la catégorie A le 1er février 2018. La date est donc différée au 1er février 2019 pour ces deux cadres d’emploi.

Les ASE, 30 000 fonctionnaires et 5 400 contractuels, sont assistants de service social, éducateurs spécialisés ou conseillers en économie sociale et familiale. Les EJE, un peu plus de 10 000 fonctionnaires et 2 500 contractuelles, travaillent dans les crèches, jardins d’enfants, haltes-garderies, services de protection de l’enfance, centres communaux ou intercommunaux d’action sociale. Ce sont donc en tout 40 000 fonctionnaires de la filière sociale qui sont concernés pas ce report.