Or le gouvernement, depuis la fin du mois de juin, n’a annoncé ou évoqué qu’une série de mesures négatives :

• Gel de la valeur du point d’indice pour 2017 et 2018

• Retour du jour de carence

• Différenciation des rémunérations entre versants de la Fonction publique

• Pas de hausse du pouvoir d’achat à l’occasion de l’opération hausse de la CSG et ni même de compensation complète

• Remise en question du calendrier d’application du protocole PPCR

• 120 000 suppressions d’emplois durant le quinquennat

Le 10 octobre est la première journée d’action unitaire dans la Fonction publique depuis 10 ans. Au-delà du symbole d’unité, les organisations syndicales appellent à une forte mobilisation pour peser sur le rendez-vous salarial qui devait avoir lieu le 10 octobre.

Le gouvernement a décidé de changer la date de ce rendez-vous et de la reporter après la journée d’action, probablement le 16 octobre.

L’UNSA Fonction publique estime que le gouvernement doit saisir cette occasion pour formuler des propositions d’amélioration du pouvoir d’achat des agents publics, comme le Président de la République l’avait annoncé dans son courrier aux agents publics lorsqu’il était candidat.