unsa_fonction_publique.pngLors du Conseil commun de la Fonction publique du 10 juillet, le ministre de l’action et des comptes publics a confirmé le gel du point d’indice, le retour du jour de carence, auxquels s’ajoutent les 120 000 suppressions de postes.

De surcroît, Gérald Darmanin envisage une perspective qui porterait un nouveau coup aux agents : le report du calendrier de montée en charge de PPCR (Parcours professionnels, carrières et rémunérations).

C’est pourquoi, les organisations syndicales signataires du PPCR ont décidé d’écrire au Premier Ministre afin de lui demander expressément de ne pas modifier le calendrier de mise en œuvre du protocole que nous avons signé.

Vous trouverez ici ce courrier envoyé à la Presse le 17 juillet.