Pour Marseille, après la rencontre DASEN/mairie, se dessine un maintien des rythmes actuels pour la rentrée 2017. Le maire s’engage à travailler avec la DSDEN (direction des services départementaux de l’éducation nationale) pour une sortie du dispositif a la rentrée 2018. Au programme, la construction d’un dispositif différent, incluant l’aide aux devoirs. Le fond de soutien est maintenu pour 2017/2018.

Il n’y a pas d’information pour l’instant pour Aix-en-Provence. Miramas et Martigues conservent le dispositif en cours.

Pour les autres communes, les IEN (inspecteurs de l’éducation nationale) doivent se rapprocher des municipalités. Là où le dispositif fonctionne, il convient d’être prudent avant d’envisager une sortie du dispositif. Si la sortie est envisagée, il faut une validation des conseils d’école puis du DASEN. Pour le moment, il n’y a aucun texte réglementaire pour communiquer officiellement.

Pour le SE-UNSA, la mairie doit le faire et communiquer en direction des écoles. Il faut poser des critères pour évaluer ce qui fonctionne bien : activités correctes, de qualité, taux élevé d’adhésion des familles, de l’école, de l’équipe éducative. Avis des enseignants mais aussi des familles, partenaires, mairie…