radio_france.pngplus_utile.png
La direction de Radio France a signé avec trois syndicats majoritaires un nouvel accord d’entreprise concernant les personnels techniques et administratifs ainsi que les musiciens du groupe, au terme d’une négociation entamée en 2009.
Partenaires sociaux, direction des ressources humaines et direction de la musique et de la création culturelle “ont travaillé ensemble tout au long de ces négociations dans un esprit de responsabilité pour aboutir à un accord moderne et équilibré qui permet à l’ensemble de nos collaborateurs de se projeter dans l’avenir”, a salué le PDG de Radio France Mathieu Gallet dans une déclaration transmise à l’AFP. Ce nouvel accord, signé par les syndicats SUD, UNSA et CFDT, remplace la convention collective qui datait de 1983 et entrera en vigueur au 1er mai. Il est complété par d’autres accords d’entreprises, précise un communiqué.

Un accord concernant les journalistes avait été conclu en 2015. Des négociations “sur les conditions d’emploi des salariés en CDD-U à Radio France” se poursuivront au deuxième trimestre, indique le communiqué. Ce nouvel accord propose notamment “une nouvelle nomenclature des emplois” qui intègre la dimension multimédia, “une meilleure lisibilité du système de rémunération” ou de “nouvelles modalités d’évolution de carrière”.