Logo_Communique.jpgLe Conseil national de l’UNSA a analysé les évolutions intervenues dans le pré-projet de loi El Khomri au regard des mandats de notre organisation : le compte n’y est pas encore.

Face à une première version du pré-projet de loi inacceptable parce que déséquilibré en défaveur des salariés, l’UNSA s’est mobilisée pour faire radicalement bouger le texte, et a obtenu un certain nombre d’avancées. Ce n’est pas suffisant.

En réponse aux attentes et préoccupations de ses syndicats et de ses fédérations, le Conseil national appelle à maintenir la pression. C’est pourquoi, des actions seront menées auprès du gouvernement, des députés et sénateurs.

Nous estimons cependant que la mobilisation est nécessaire. Par conséquent, les syndicats affiliés et syndiqués du département qui souhaitent faire entendre ces revendications, sont appelés à se retrouver jeudi 31 mars à 9h30 sur le Vieux-Port, devant l’OM Café.